Visites présidentielles à partir de 2019 : jamais moins de 300 CRS … c’est beau la politique …

Facebooktwittermail

Voir l’article original

Amboise se prépare à accueillir Emmanuel Macron et son homologue italien Sergio Mattarellajeudi 2 mai, jour anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, qui visiteront le château royal à 11 h 30, puis le Clos Lucé. 

Le dispositif de sécurité mis en place, très conséquent, a été inspiré par le contexte, fait « d’un risque terroriste réel et d’un climat social dégradé »,  et « par un enjeu d’image » très important, a expliqué la préfète d’Indre-et-Loire, Corinne Orzechowski, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à la mi-journée. 

Le périmètre de sécurité a été divisé en deux zones : dans la zone située tout près du château et du Clos Lucé, même les piétons ne pourront pas circuler, de 7 h à 13 h, sauf les riverains qui devront être munis de leur pièce d’identité.

« Les hôteliers nous consultent, des dérogations sont étudiées, au cas par cas. »

La circulation des voitures interdite de 7 h à 17 heures

Un arrêté municipal, qui interdisait aux gens d’être à leurs fenêtres, dans les habitations de l’hyper centre-ville qui donnent sur la place Michel-Debré, et rue de la Concorde, ne sera finalement pas pris. [Mise à jour, mardi 30 avril]

Un arrêté préfectoral suspend également le survol de la ville, ce qui est valable pour les drones, et interdit toute navigation sur la Loire. 

Environ 300 gendarmes de la région vont être mobilisés et ces effectifs seront renforcés par des forces venues des autres départements. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.