UN DÉCRET POUR CASSER LA GRÈVE

Facebooktwittermail

Voilà un décret du 17 décembre qui va permettre, voire contraindre (selon les pressions des employeurs) les chauffeurs de bus Macron à ne plus respecter les durées de temps de repos et de conduite.

Mettre les vies des voyageurs en danger en vue de casser la grève historique en cours ne semble pas poser de problème pour le gouvernement qui pourtant, toute l’année nous bassine avec la sécurité routière en imposant des radars partout.
Quand la rentabilité prime sur les vies…

L’arrêté s’appuie sur le caractère « urgent » de la situation et prévoit :
« – Dépassement de la durée maximale de conduite journalière dans la limite de deux heures ;
– Dépassement de la durée maximale de conduite hebdomadaire dans la limite de six heures ».

Il devrait normalement s’arrêter après le 24 décembre.

source : https://www.legifrance.gouv.fr/…/2…/12/17/2019-1365/jo/texte
et
https://reporterre.net/Greve-les-chauffeurs-de-bus-autorise…

Une réflexion sur « UN DÉCRET POUR CASSER LA GRÈVE »

  1. une illégalité de plus :comme le dit l’ancien inspecteur du travail Gérard Filoche : le gouvernement n’a pas la compétence de promulguer un décret contraire au droit du travail, c’est un abus de pouvoir manifeste (qui s’est déjà produit – en 95 je crois ?, – et qui en tout cas a été jugé illégal par une cour de justice)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.