Toulouse acte 48, encore des images de la police payée par nos impôts …

De 14h à 20h, les rues de la ville rose étaient remplies de gaz lacrymogènes, l’air était irrespirable par moment. Les forces de l’ordre bloquaient les manifestants dans une rue puis gazaient, sans laisser personne sortir. 
En précisant que plus grand monde n’avait de matériel de protection puisque l’ordre du jour était de prendre le matériel de tout le monde (journalistes et medics compris).

Malgré tout cela, les manifestants ont tenu les rues plusieurs heures, certains se sont même lancés dans une nocturne.

Anchors.A.Way, journaliste étrangère qui fait des live des manifestations, se fait gazer à bout portant sans aucune raison, puis un gendarme lui lance une grenade lacrymogène dans les pieds.

Lien de la vidéo complète : 

« La BAC prévient les Médics « Si on vous revoie la semaine prochaine, on vous matraque au maximum » »

> Des menaces de la BAC envers les « Street Medics de Toulouse. » <

🤮🤮🤮

Toute ma solidarité avec les Street Medics. (y)


Street Medic Toulouse premiers secours

« Bonjour à tous, eh bien voilà nous revenons de la manifestation à Toulouse pour l’acte 48 des gilets jaunes et malheureusement nous avons eu affaires à beaucoup de répression envers les manifestants et même envers les passants mais aussi nous mêmes, nous nous sommes faits confisquer (voler) par la BAC nos matériels de protection individuels EPI, sans quoi nous ne pouvons intervenir en toute sécurité auprès des personnes blessées ou gazées, cette pratique est contraire à toutes morales.

Nous avons également été écartés à plusieurs reprises pour que l’on soigne pas des blessures telles que des coups de matraque, blessures par des éclats de grenade désencerclantes ou des personnes souffrantes du gaz.
Nous nous sommes faits retirer notre matériel en bas de l’allée Jean Jaurès par la BAC qui nous on lâché certaines phrases tel que :

– Aucun des medics présents sur les manifs ne sont compétent-e-s vous ne savez rien faire vous êtes des bons à rien
– un Medic soigne des blessés mais un Medic à terre ne soigne plus personne.
– si on vous revoie la semaine prochaine, on vous matraque un maximum et la semaine prochaine on vous bute.
– vous êtes des repères et des aimants à manifestants, vous n’êtes rien de bon.
– C’est à cause des medics qu’il y a de la violence car vous stigmatisez la haine et la violence des manifestants envers nous (la police, les fdo)

Etc…

Ces mots sont choquants car nous le rappelons nous intervenons sur toutes personnes nécessitant des soins et sans distinction raciale, âges, profession etc.
chaque week-end nous risquons comme les manifestants et tant d’autres nos vies, notre santé en prend un coup et nous savons que plus tard nous paierons le prix, mais nous n’abandonnerons pas nous sommes bénévoles et présents pour tout un chacun, nous allons nous organiser avec tous les medics de France et nous reviendrons encore plus forts.

Force et honneur. »

Source; GJ-Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.