toujours place d’italie ACTE53

Facebooktwittermail

Une image qui vaut mille mots

Cette personne grièvement blessée au visage par un tir tendu de LBD ou d’une grenade se nomme Julien Moreau. Il est journaliste indépendant. Son cas tragique s’ajoute à la désormais longue liste de collègues journalistes et reporters blessés et visés par les forces de l’ordre en marge du mouvement des Gilets Jaunes.

Contexte : La scène se déroule lors des 1 ans des Gilets Jaunes à Paris, à la jonction de la place d’Italie et l’avenue des gobelins ce samedi 16 Novembre 2019. À cet instant, les policiers ont bouclé tous les axes menant à place d’italie afin que personne puisse n’y entrer, ni en sortir, de manière à piéger les individus tels des animaux de manière à les fatiguer. Une situation qui a surtout pour effet de générer des tensions et justifier davantage de répression physique.

Autour, des journalistes couvrent l’évènement. Vers 16h, un tir tendu de GLI F4 touche Julien Moreau en plein visage. La vitre de son casque de protection explose et des morceaux se logent dans sa peau. Immédiatement des personnes lui viennent au secours. La scène filmée est digne d’un film de guerre.

Plus tard dans la journée, outre le manifestant touché également en plein visage par une grenade, d’autres vidéos montrent que des journalistes ont été coursés, menacés, insultés, bousculés, traînés à terre et physiquement agressés par des policiers. Les autorités maintiennent leur ligne d’une répression unilatérale complètement hallucinante.

Photographie par Pierre-Alexis Firmin, avec toutes autorisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.