Texte Tinker Belle

https://www.facebook.com/tinker.belle.1238292

Un sans-abri handicapé, une personne en fauteuil roulant meurt dans la rue à Perpignan le lundi, une femme et sa fille sont retrouvées mortes de faim dans leur appartement à Nîmes le jeudi, un étudiant s’immole par le feu à Lyon le vendredi en laissant une lettre expliquant son désespoir de cette lutte pour la survie à laquelle on est si nombreux à être confrontés aujourd’hui dans notre si beau pays. 
Mais si beau pays encore pour qui ? Et pour les autres, combien de temps encore?

9,3 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en France. 15 % de la population…
Avec les nouvelles réformes, nous allons devoir travailler jusqu’à nos vieux jours, littéralement jusqu’à ce que mort s’ensuive si on ne veut pas crever avant. 600 000 personnes vont perdre leur aide au logement et des millions vont la voir rétamée jusqu’à peau de chagrin. D’autres millions vont tellement perdre de leur petite aide sociale, de leur chômage qu’avec les prix actuels exorbitants pour vivre – et qui vont encore augmenter- ,il nous faudra choisir entre payer son loyer, bouffer ou se chauffer. Il nous faudra choisir entre mourir de faim, de froid ou être à la rue… Et on se demande encore pourquoi les français sont les premiers consommateurs au monde d’anxiolytiques ? Et encore, je n’ai pas parlé du coût des transports, des assurances, de son véhicule, du carburant qui le fait tourner etc…on en vient à ne plus même penser au cinéma non plus avec sa place à 14 euros la séance !!! Aller au cinéma…tu rigoles ? Comment peux-tu parler de t’offrir un tel luxe petit français moyen, contente-toi de la télé et de ses programmes merdiques ou abonne-toi à Netflix et reste chez toi! Voyons, que demande le peuple ?!

Les hôpitaux s’effondrent, les maternités et les écoles ferment, les pompiers, les infirmières, les urgentistes, les professeurs hurlent leur désespoir, le manque de moyens, «Comment fait-on ?!! » et la seule réponse reçue est de leur envoyer des gendarmes qui les gazent ou les réquisitionnent quand ils ne se sont tout pas bonnement ôté la vie ?! On est où là ? Allô la Terre ?Allô allô, y a -t’il encore un pilote pour conduire l’avion???

Ils s’en fichent là-haut de la souffrance du peuple. Ils ne sont pas là pour nous aider. Leur mépris est tel que s’il n’y a pas « d’argent magique » pour nous la plèbe, en nous serrant la corde autour du cou de plus en plus, les quelques 577 députés se sont augmentés eux-même dans le même temps leurs frais de logement occasionnés à Paris de 900 à 1200 euros en sus de leurs salaires mirobolants ! Les grands patrons du CAC 40 français explosent les records mondiaux de l’augmentation de leurs revenus desquels il n’y a AUCUN ruissellement occasionné, les dépenses de l’Elysée vomissent leur euros et leur indécence à notre face! Les démons ont pris le pouvoir.

Notre sécurité sociale, tant enviée ailleurs est sur la sellette. Nos services publiques aussi ; l’école, l’hôpital, vous savez ces choses qu’on a la chance d’avoir gratuites en France ! Enfin, que l’on paye avec nos impôts ! Il nous faudra payer le prix fort pour s’instruire, se soigner et même pour prendre la route tiens, vu qu’ils sont en train de les privatiser aussi, tout comme les barrages de nos rivières, nos eaux de source, nos forêts, nos aéroports et notre jeu de loterie nationale qui sont des vraies mines d’or. Un vrai scandale. Bienvenue chez les fous ! Nous subissons un vrai pillage digne des grandes invasions barbares sauf que les barbares ne sont pas repoussés aux portes mais bien invités par ceux-là même qui nous dirigent, ces autres barbares des temps modernes. Comprenez-vous que nous sommes en train de tout perdre et que cela se déroule sous nos yeux ?!

Que comptez-vous faire ? Allez-vous rester là à vivre la longue agonie de l’esclave qui trime de plus en plus, en ayant de moins en moins jusqu’à ce qu’on n’ait plus rien ? 
A ceux qui attendent l’effondrement en espérant que tout changera, je leur dis que cela ne se passera pas en un claquement de doigts et qu’on aura le temps, le temps d’une vie d’agoniser lentement.
A ceux qui me rétorquent que le changement viendra de l’intérieur, que la révolution est d’abord personnelle, par l’exemple, en trouvant un coin pour pratiquer l’autonomie, je leur réponds oui vous avez raison mais nous vivons aussi dans le cadre d’une société, qui est tellement en train de restreindre le champ des possibles pour arriver à cette autonomie-là – qui est bien entendu notre voie de salut- qu’il sera bientôt impossible de pouvoir la mettre en place. (Voir juste l’exemple de la loi qu’ils viennent de faire passer pour éliminer facilement les habitats alternatifs) Nous ne pouvons dissocier changement intérieur et extérieur, personnel et sociétal.
A ceux qui croient qu’on ne peut rien faire, que la fatalité crée de la misère, je leur dis que cela est faux. « Vaincre la pauvreté n’est pas un geste de charité, c’est un acte de Justice. La pauvreté n’est pas naturelle. Ce sont les hommes qui la créent et la tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront.» Nelson Mandela

A ceux qui ont demandé de l’aide dans ce marasme profond dans lequel nous nous enfonçons les uns après les autres, on leur a lancé des gaz au cyanure, des grenades explosives, on leur a crevé les yeux, on leur a arraché les mains, on les a matraqué et traîné à terre comme des chiens, des citoyens lambda, des hommes, des femmes et même des enfants… 
Le pouvoir a traité des milliers de français en détresse de radicaux, de criminels. Les symboles de résistance comme un simple gilet de sécurité voire même la couleur jaune ont été prohibés, afin que « l’ordre » soit préservé. L’ordre qui permet à une poignée seulement, d’extrêmement bien vivre grâce à sa domination insupportable sur une majorité extrêmement affaiblie par le travail et les taxes.

Si vous pensez un seul instant que le gouvernement veut votre bien et travaille pour le bien-être de son peuple, vous êtes en train de vous leurrer, car nous savons qui ils sont et ce qu’ils font ! Secouez-vous, internet ne doit pas être un outil d’endormissement des passions, une catharsis où vient s’échouer notre indignation ! Nous devons nous battre dans la matière et la transformer en force motrice. Ensemble est notre seule solution. 
Une grève générale de trés grande ampleur s’organise pour début décembre. Rejoignez-la, rejoignez-nous, rejoignez-vous! Nous devons arrêter le coeur de cette machine infernale. Le sang qui le fait battre est l’argent. Nous pouvons l’arrêter. Ensemble. Simplement, sans prise sur nous et sans violence. Coupons juste les vannes. Gelons le pays. Bloquons TOUT…

J’ai un message pour le président et sa suite. Vous pouvez réduire nos vies en cendres, mais vous voyez, le feu ça se propage. Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous !

TINKA

…….
A Zineb, Steve, Adama, Rémi, Chantal et tous les autres anonymes qui y ont laissé leur vie…

……
(Oui j’aurais pu parler et énumérer nombre d’autres horreurs et abominations que nous vivons en ce moment en accéléré depuis 2 ans passés mais ce texte ne serait alors jamais lu, bien trop long pour retenir l’attention. Mais non non, je n’oublie pas la xénophobie primaire qui monte en flèche, la folie de la société de surveillance qu’ils mettent en place, ni le transhumanisme en projet, ni l’empoisonnement des populations et de la planète, ni les affaires de pédocriminalité qui crèvent les bulles du silence, ni l’extermination des peuples au Yémen, en Syrie, au Congo, ni le retour atroce de l’esclavagisme à l’ancienne avec des hommes qui vendent d’autres hommes en Lybie….Vous voyez, il y a de quoi se révolter mais si on se concentrait d’abord sur la fin d’un système chez nous qui ne fonctionne plus ? Et pour s’en sortir, il va falloir être sacrément solidaires…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.