Une réflexion sur « Réforme des retraites = disparition de la justice / Thomas Piketti »

  1. Cet économiste qui est la coqueluche des médias fait le jeu du gouvernement en ne dénonçant pas ce qui est le véritable enjeu des retraites : une bataille qui dure depuis plus de 150 ans (1ères lois sous la deuxième république en 1852, puis en 1853 sous Napoléon III).
    L’enjeu en question ? : reconnaître que les retraité.e.s ne sont pas des inactifs – ce que ne revendiquent pas, voire contredisent tous les opposant à la réforme – et qu’il/le.s ont à ce titre droit à un revenu continué (selon l’expression de Bernard Friot). Celui-ci n’y va pas par quatre chemins. Il propose la retraite à 50 ans pour tout le monde, avec un minimum de 2300€ correspondant au revenu moyen en France actuellement, et plafonnée à 5000€. Rien de démagogique là dedans.
    Des propos sérieusement étudiés et argumentés, chiffrés, réalistes.
    Pour en savoir plus, voir le site du réseau salariat (http://www.reseau-salariat.info/?lang=fr), celui d’Etienne Chouard (http://chouard.org/blog/), et surtout le dernier livre de Friot : « Vaince Macron ».
    Pour comprendre comment Bernard Friot s’est dissocié des économistes attérés, d’Attac et de la fondation Copernic, voir sa conférence de novembre 2017 (https://www.youtube.com/watch?v=a-kSP0g0UL4&feature=youtu.be).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.