Prunes, amaendes, les fruits du printemps pour les jaunes de la montagne …

Les gilets jaunes de la « montagne limousine » (plateau de Millevaches), possesseurs d’une caravane repeinte en jaune, couleur qui a le don d’exciter la macronie, aprés d’autres mesures d’intimidation concernant ceux d’Ussel (« la 23 »), viennent de se voir « cartonnés » par les mercenaires de la « République »…l’abolition des privilèges ne concerne pas ces derniers et leurs familles!!! ils obéissent comme de tous temps il l’ont fait, à de très rares exceptions près, contrairement à ce qu’ affirmé Castaner le 8 Mai à ses héros des flash-bols… »on obéit aux ordres »…fut-ce d’un régime qui s’assoit sur les référendums…

Certes moins grave que les atteintes à la vie ou à l’intégrité physique, aux arrestations totalement arbitraires et « jugements » d’une « justice » non transparentes comme aux jours les plus sombres, les enquêtes non transparentes de l’IGPN, etc…mais l’arbitraire touche bien tout le territoire…

Pour la compréhension le Mont-Gargan est un endroit de Hte Vienne où les FTP commandés par Guingouin vainquirent les nazis en 1944. Les Gilets jaunes du Limousin, que d’aucuns qualifient d’extrême-droite et autres balivernes, avaient marqué le 8 Mai en étant présents sous le déluge de pluie et vent en cet endroit emblématique. 

Ci-dessous le courriel de la victime des « forces de l’ordre »…il paraît (pas seulement selon Macron…) qu’il faut se tourner vers l’est ou l’Italie pour voir voir des dictatures En Marche…

Regardez bien ailleurs citoyens bien calés dans votre fauteuil ou qui connaissent l’Histoire sur le bout des ongles alors que des relents nauséabonds polluent les narines sans que les votres en soient dérangées! l’oligarchie qualifiée de mafieuse par certains qui s’est installée au fil du temps dans votre pays s’occupe de vous au quotidien avec l’administration d’une bonne dose de somnifères merdiatiques.

En tout cas les gilets jaunes vont riposter et alerter, les organisations qui affirment représenter les citoyens vont être mises devant leurs responsabilités.

PP

Salut à tous,

J’ai déjà fait savoir à quelques personnes, depuis jeudi où j’ai reçu un
courrier, que j’étais l’heureux destinataire d’une contravention en lien avec les déplacements de la caravane.

Eh bien, chers amis, chers camarades, apprenez qu’en fait, nous n’en
sommes désormais plus à une, ni deux amendes, ni même trois ou quatre…
mais cinq ! Et cela sur deux déplacements seulement (Ussel et Mont
Gargan), en attendant peut-être une autre floppée pour punir nos
déplacements à Limoges.

Je décline :

– Ussel #1 : pour la voiture, circulation en-dehors de la chaussée :
90€, pas de point

– Ussel #2 : pour la voiture, usage abusif de l’avertisseur sonore :
35€, pas de point

– Ussel #3 : pour la voiture, arrêt dangereux du véhicule : 90€, 3 points

– Mont Gargan #1 : pour la voiture, stationnement sur une aire interdite
par arrêté municipal : 35€, pas de point

– Mont Gargan #2 : pour la caravane, stationnement sur une aire
interdite par arrêté municipal : idem.

Premier constat, en recevant tout ça d’un coup : il va falloir qu’on
adapte nos manières se déplacer. Pour ceux qui cherchent à comprendre ce qui « justifie » ces contraventions (hormis un acharnement évident de la traîtresse maréchaussée), sachez :

– qu’à Ussel, mon véhicule a été utilisé pour approcher la caravane du centre d’un rond-point, ce qui a impliqué de mordre sur le trottoir intérieur du rond-point (#1), effectuant au passage un arrêt dangereux

(#3), et que nous avons quitté la ville en grande pompe en fin de
journée, en klaxonnant à travers la ville (#2 : je risque de ne pas être
le seul à l’avoir, celle-là)

– qu’au Mont Gargan, nous avons fait ce qu’avaient fait d’autres
personnes la veille : contourner une barrière bloquant l’accès au sommet du Mont afin de pouvoir acheminer le matériel — caravane, barnums, etc
— après quoi voiture et caravane sont restés stationnés sur le site du
rassemblement.

Ils tapent donc partout où ils peuvent (2 amendes pour le stationnement au MtG, une par véhicule, si c’est pas abuser !!!). Sachez encore qu’on
a aussi emmené le poussin à Limoges, où il a également été stationné sur une aire non autorisée, impliquant peut-être une autre paire de prunes « arrêt dangereux » + « circulation en-dehors de la chaussée ». Les flics ont menacé de verbaliser, il leur a été dit que la caravane serait retirée, ils ont dit « vous verrez bien si vous recevez qqch ».

Les Gilets Jaunes de la Montagne Limousine

( on vous tiens au courant de la suite, merci de votre attention et fidélité )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.