pour que les jeunes se réconcilient avec la contestation, évitez leurs l’étape « syndicat » bourrée d’ « égos » et d’arrivisme

Facebooktwittermail

Le dégoût de la politique n’est pas une fatalité. Mais pour le combattre, il faut cesser de se répéter, comme on le lit continuellement sur les forums et les commentaires d’articles et comme on l’entend dans n’importe quelle discussion, que c’est parce que « les gens sont individualistes et ne pensent qu’à leur gueule ». Ce que la plupart de nos partis et syndicats sont devenus, des machines à carrière pour des dirigeants effectivement individualistes, est/joue pour beaucoup dans ce désintérêt politique de tous. Charge à tous ceux qui croient dans la nécessité de l’action collective de tourner le dos aux machines à démobiliser et de promouvoir les organisations ouvertes, motivantes et respectueuses de leurs membres.

Voir l’article FRUSTRATION LA REVUE

Une réflexion sur « pour que les jeunes se réconcilient avec la contestation, évitez leurs l’étape « syndicat » bourrée d’ « égos » et d’arrivisme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.