Police : le port de la cagoule autorisé, mais «à titre exceptionnel»

Facebooktwittermail

Dans une note interne, la Direction de la police nationale précise l’utilisation du port de la cagoule, autorisé «à titre exceptionnel», lors d’opérations autres que terroristes.

Les nouvelles cagoules  qui pourront être utilisées par davantage de policiers (à gauche) laissent visible toute la zone des yeux.
Les nouvelles cagoules qui pourront être utilisées par davantage de policiers (à gauche) laissent visible toute la zone des yeux.  LP/OLIVIER ARANDEL

Par Jean-Michel Décugis et Éric PelletierLe 3 avril 2017 à 07h59, modifié le 3 avril 2017 à 14h15

Depuis des mois, toute la police, de la base au sommet, est agitée par «l’affaire de la cagoule». Les enquêteurs de terrain réclament la possibilité d’intervenir visage masqué pour des raisons de sécurité. La direction générale n’y est pas opposée par principe mais veut encadrer les choses pour éviter les dérives. A travers ce bout de tissu noir, c’est l’image de la police qui est en jeu.


Le 9 mars dernier, la Direction générale de la police nationale (DGPN) a diffusé une note sur la «doctrine d’emploi du port de la cagoule» que nous nous sommes procurée. Des directives adressées aux 66 000 membres de la sécurité publique, le gros des bataillons policiers, majoritairement en tenue.

Chacun est tenu d’afficher son numéro de matricule

L’administration a commandé quelque 80 000 exemplaires noirs en tissu jersey avec une ouverture ovale au niveau des yeux. Près des deux tiers seraient déjà arrivés dans les services. Mais, prévient le ministère de l’Intérieur, la cagoule ne doit être utilisée qu’«à titre exceptionnel» (expression soulignée dans la note), «le principe général» restant «le travail à visage découvert».

2 réflexions sur « Police : le port de la cagoule autorisé, mais «à titre exceptionnel» »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.