Paris, debout, soulève-toi!

Salut Paname, je reviens de chez toi, et ce n’était pas beau à voir, tu m’as fait honte. Depuis vingt-cinq ans que je t’aie quittée, j’aurais préféré te dire que j’étais repassée avec plaisir à la maison, te remercier pour ce week-end, mais j’ai passé quarante-huit heures à avoir honte de toi, Paname.

Paris, place des Fêtes, le 13 juillet 2019 © Zazaz
Un texte saisissant sur la légitimité de l’appel à la révolte

Auteur : JFB

Père de 6 enfants, grand père de 18 petits enfants Retraité (15 ans de commercial - 25 ans d'accompagnement de vie, bilans de compétences, bilans d'orientation, émergence de projets) Président d'une association menant des actions visant à l'autonomie, notamment alimentaire, énergétique, relationnelle et sociale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.