Manifestations JEUDI Tulle Brive Guéret

Facebooktwittermail

manifestation jeudi 20 à Guéret : Le rendez-vous donné est à 10 h devant la préfecture.

Thème de la manif (avec traversée de la ville) : contre les députés LREM godillots, et bien obéissants à Macron, dont le député local

Ceux qui ont de vieilles chaussures et vieux godillots à jeter les amènent.

3 réflexions sur « Manifestations JEUDI Tulle Brive Guéret »

  1. Dans l’émission du Quartier général de ce 18 février dernier « il suffira d’une étiencelle » Alain Badiou, militant chevronné de longue date, a posé les bases d’une réflexion à laquelle je souscris complètement : la mobilisation et les mots d’ordre ou thèmes de manifestation ne pourraient-ils pas être désormais plus constructifs ?
    Passer son temps et dépenser son énergie pour dire non à ceci ou à cela, critiquer les godillots LREM ou incendier les un.e.s ou les autres, ça va le temps de la colère (je l’ai moi même déjà fait), mais celle-ci n’a d’intérêt que lorsqu’elle est dépassée pour arriver à se muer en force de proposition et de construction sur ce que nous voulons (plutôt que sempiternellement défiler pour exprimer ce que nous ne voulons pas).
    Par exemple manifester pour le retour à la gestion par la société civile des caisses de sécurité sociale, des caisses de retraites idem, etc. Manifester pour dire comment nous envisageons de reprendre la main sur ce que nous produisons (le PIB), sur notre outil de travail, etc.
    Il y a tellement de temps que nous manifestons ou faisons la grève … même si on arrive à bloquer complètement ou presque l’économie, quelle force politique pouvons nous opposer (et proposer) qui soit crédible et réaliste dans sa mise en oeuvre.
    Voilà ce n’est qu’une réflexion et pas un jugement, je ne veux décourager personne, l’idée est simple : il est peut-être grand temps de passer à une forme de mobilisation plus constructive
    Merci

  2. Bonjour JF – je crois que ce voeux est partagé, même par les syndicalistes dans le quotidien de leur lutte, ainsi que les divers fonctionnaires dans chacun de leur service public (voir la page FB DGFIP CORREZE EN LUTTE
    La théorie est très vertueuse. La sortie de l’action directe est un processus de coordination et de concertation continue, de communication non-violente qui passe par du leadership chaleureux … les femmes s’en sortent presque mieux que les hommes à cet exercice (voir les gilets jaunes de Trelissac)
    et la condition c’est q’une majorité s’entende sur le but et ses modalités. Autre problème, dès qu’il y a leadership, il y a tentation ou réalité de pouvoir …
    MERCI pour ta contribution à la valeur du site

  3. ( je cite la DGFIP Corrèze e lutte car ils FONT de la lutte POSITIVE et créative … ET SONT UN MODELE A CET EGARD, ça fonctionne bien humainement, c’est LE département qui n’est pas démonté par le ministère, ils ont écrit et reçu des réponses de nombreux maires de Corrèze, toutes les trésoreries sont en réseau etc … )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.