« Pénibilité » : le travail ça n’est pas pénible dixit Macron

Et voici ce qu’en a fait « corse-machin »

Macron explique qu’il n’aime pas le mot « pénibilité » appliqué au travail mais lui préfère « conditions de travail compliquées ».

Tout cela prouve que Macron exprime toujours la même morgue vis-à-vis des salarié.e.s et qu’il ne modifie en rien son orientation néo-libérale.

Pour les retraites, cela signifie le double objectif de réduire les pensions et de repousser l’âge de départ à la retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.