La dureté croissante de la vie dénoncée par les gilets jaunes : confirmation par chiffres

Facebooktwittermail

GILETS JAUNES : SUR LE CARBURANT, “LEURS REVENDICATIONS SONT JUSTIFIÉES”

SOPHIE LEVY AYOUN  PUBLIÉ LE 04/12/2018 À 13H06

Gilets jaunes : certaines revendications « sont justifiées »

Voir l’article de CAPITAL

Dans cette interview vidéo, Jean-Claude Daumas, historien, explique pourquoi les gilets jaunes ont des raisons de protester, sur le sujet des carburants mais aussi sur le pouvoir d’achat,.

Le bras de fer continue entre les gilets jaunes et le gouvernement. Si le point de départ de la contestation a été la hausse des taxes sur le carburant, les revendications des manifestants sont aujourd’hui beaucoup plus larges. Et témoignent d’une fracture dans la société, comme l’explique dans cette interview vidéo Jean-Claude Daumas, historien et auteur de La révolution matérielle (ed. Flammarion). “Il y a un problème qui est cette espèce d’incompréhension et de mépris qu’éprouvent les gens du haut de la société pour ceux du bas”, affirme-t-il. “Là, on a une incompréhension totale ! Ce n’est pas un choix de rouler au diesel, c’est une obligation”.

Sur ce sujet en particulier, Jean-Claude Daumas estime qu’”il est évident” que les revendications des gilets jaunes “sont justifiées”. Plus largement, l’historien rappelle que “depuis les années 80-85, les difficultés de vie des classes populaires ne cessent de s’accroître”. Le logement est par exemple devenu un vrai problème. “Dans les années 80, 50% des ouvriers sont propriétaires de leur logement. Aujourd’hui, ce chiffre est tombé à 32%”, détaille-t-il. Regardez l’interview en intégralité en tête d’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.