Images de violence collées sur les affiches LREM

Brive : des tracts contre les violences policières collés sur des affiches électorales LREM

Patricia Bordas, référente de la République en Marche pour la Corrèze, envisage de porter plainte après la détérioration d'affiches électorales LREM à Brive et Malemort. / © Mathieu Beaudoin - France 3 Limousin
Patricia Bordas, référente de la République en Marche pour la Corrèze, envisage de porter plainte après la détérioration d’affiches électorales LREM à Brive et Malemort. / © Mathieu Beaudoin – France 3 Limousin

A Brive et Malemort en Corrèze, plusieurs affiches électorales de la République en Marche pour les élections européennes ont été recouvertes, dans la nuit du 15 au 16 mai 2019, par des tracts et des photos dénonçant les violences policières lors des manifestations des Gilets jaunes. 

Par Hélène AbaloPublié le 16/05/2019 à 13:32 Mis à jour le 16/05/2019 à 13:41Il s’agit de simples impressions en couleur, sur du papier classique, de format A4, sur lesquelles on trouve des clichés présentés comme ceux de blessés lors des manifestations de Gilets jaunes. Avec le mot-clé #GénérationMutiléeParMacron, difficile d’ignorer la cible : le président de la République ou encore Christophe Castaner.

Ces tracts ont été collés sur plusieurs affiches électorales de La République En Marche qui figurent sur les panneaux officiels pour les élections européennes à Brive et à Malemort. Mis à part la référence aux Gilets jaunes et aux violences policières, cette action n’est pas clairement revendiquée.

Patricia Bordas, référente de la République en Marche pour la Corrèze envisage de porter plainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.