ETAT POLICIER // RAS-LE-BOL (commerçant de Bordeaux)

Facebooktwittermail

Toute la journée, un type armé de sa mitraillette, juste devant la boutique.

Toute la journée, les camions qui bloquent et forment une guirlande soit disant sécuritaire dans le cours Victor Hugo.

Toute la journée, évidemment, un magasin vide.

Et toute la journée, pas la moindre trace d’une menace quelconque. On emploie la police pour peut-être 4 manifestants, qui viendront, peut être…

Tiens et parlons en des manifestations et leur effet sur le commerce. AUCUN manifestant, je dis bien AUCUN, ne m’a posé le moindre problème ni même la moindre baisse d’affluence dans mon commerce. Lorsque les cortèges passent, il y en a pour 15-30 minutes maximum, minutes pendant lesquelles certains entrent prendre un café ou par curiosité.

Alors je m’adresse à la mairie, à la préfète : ce qui m’empêche de vivre en tant que commerçant, ce qui me gène, ce n’est pas 30 minutes de manif, mais c’est la présence continuelle de forces armées sur mon pas de porte.

J’invite tous les commerçants qui se font la même réflexion à en faire part à la mairie ainsi qu’à la préfecture.
C’est nous qui faisons vivre le centre ville, et sous l’argument de la sécurité, on fait de cette ville un fortin de guerre.

Je suis pacifiste et fatigué. Je suis triste également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.