Dossier retraite et mobilisation : ne rien lâcher surtout, et surtout pas maintenant !…

Facebooktwittermail

Depuis le 5 décembre, la grève se poursuit plus que jamais : la mutation de la mobilisation qui s’étend des lycéens jusqu’à l’armée, la plupart des corps de métiers qui rentrent dans la danse : après la notification du Conseil d’Etat retoquant le projet du gouvernement , celui-ci va avoir de plus en plus de mal à passer en force. Quelques points de repères :

En dépit de l’aveuglement et de la surdité du gouvernement qui (a peur) et veut essayer de passer en force sa contre réforme via multe ordonnances, (et en dépit du conseil d’Etat qui vient de critiquer sévèrement le projet de retraites), ce n’est qu’un début, une avancée vers la victoire de la mobilisation de plus en plus générale, on peut vraiment parler de durcissement de la grève, notamment via la diversité des actions, – comme cette pétition pour la destitution du gouvernement, ou tel que vous l’entendrez dans les dernières éditions de « Marche ou grève » : EDF-GDF, les avocats (tous les barreaux mobilisés), les enseignants, (Henri IV et Louis Le Grand en grève reconductible !), les étudiants, les dockers, les médecins, journalistes, les fonctionnaires de la territoriale, les travailleur.e.s du numérique, les artistes auteurs, les cheminots, RATP, les chercheur.e.s, laboratoires de recheche, les agriculteurs, les intermittant.e.s du spectacle, Radio France, les femmes de ménages de l’hotellerie, les égouttiers, et même l’armée qui désapprouve officiellement le projet de (contre) réforme ! (oui, oui vous avez bien lu, lisez l’article) et tant d’autres, la liste n’est pas exhaustive, et le privé commence à s’y mettre ( voir ci dessous), etc . Vous avez dit, ça s’essoufle ?

A découvrir également une excellente analyse de Martine Bulard, journaliste, autrice de l’article « Briser le collectif » dans Le Monde diplomatique de janvier. Lire l’article et écouter l’entretien mené par Jonathan Duong de Là Bas si j’y suis …

Voir la carte des mobilisations mise à jour :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Changer-de-cap-2-3.jpg.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, le «régime universel» devrait faire basculer la France vers un système par points, et entraîner la disparition des régimes spéciaux. Le mouvement social pour combattre la réforme bat tous les records. Voir le dossier de Médiapart

Auteur : JFB

Père de 6 enfants, grand père de 18 petits enfants Retraité (15 ans de commercial - 25 ans d'accompagnement de vie, bilans de compétences, bilans d'orientation, émergence de projets) Président d'une association menant des actions visant à l'autonomie, notamment alimentaire, énergétique, relationnelle et sociale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.