Décorticage des étapes de l’ultralibéralisme planifié (mondialisation)

Facebooktwittermail

Les politiques néolibérales ont commencé à s’appliquer à grande échelle en France dès le plan Barre de 1976

Les politiques néolibérales ont pris leur véritable envol en 1982-1983

Le libéralisme classique / Les politiques keynésiennes

Des phénomènes exceptionnels vont bouleverser les conceptions du libéralisme classique et y mettre un terme

L’État doit augmenter ses dépenses publiques pour corriger les déséquilibres provoqués par le marché

L’affaiblissement des politiques keynésiennes

La création du marché des eurodollars, en 1957, est une des innovations monétaires les plus importantes de l’après-guerre

Il est généralement admis de fixer à septembre 1957 le démarrage du marché des eurodollars

L’écart entre la valeur fixe du stock d’or et le montant des dollars en circulation menaçait les États-Unis de banqueroute

Cette instabilité monétaire va ouvrir la voie au déchaînement de la spéculation financière

La deuxième raison qui explique la baisse d’efficacité des politiques keynésiennes est le développement des échanges internationaux, qu’il s’agisse des biens, des services ou des capitaux

La « révolution » monétaire de juillet 1979 / La montée en puissance des « forces de progrès »

Pour réagir au second choc pétrolier de 1979, les pays du G5 décident de réduire volontairement la croissance économique et donc l’emploi

S’ajoutent à cette transformation du rapport de forces les évènements de mai-juin 1968 qui remettent en cause l’esprit du capitalisme lui-même dans de nombreux pays occidentaux

C’est la déconstruction des frontières traditionnelles de l’entreprise par l’organisation méthodique de la flexibilité qui fait supporter les risques du marché aux salariés ou à l’ensemble de la société

C’est le début de la « dictature des rentiers »

La lutte obsessionnelle contre l’inflation

L’inflation est en effet favorable aux emprunteurs et défavorable aux préteurs

Elle est favorable aux revenus à condition qu’ils soient indexés (échelle mobile des salaires et des prix)

L’inflation, en revanche, est l’ennemie mortelle des préteurs et du capital

En assurant un rendement positif au capital, la BCE espère attirer les capitaux

Le plein-emploi est mécaniquement favorable au monde du travail car il pousse à la hausse les rémunérations et les conditions de travail

C’est pourquoi on parlera désormais du chômage comme la « variable d’ajustement » de l’économie

Pour ralentir l’inflation, le choix parfaitement conscient sera celui du chômage

Cette politique fut diffusée partout à partir de 1980, imposant progressivement au reste du monde des politiques néolibérales

Les marchés obligataires ont fait leur mue à la faveur de la banqueroute des pays pauvres

La forte appréciation du dollar à partir de 1980 rendit insupportable le service d’une dette précisément libellée dans cette devise

Les socialistes français se rallient au néolibéralisme

La dévaluation du franc devenait inévitable

Ce choix européen de la rigueur, auquel se rallia la France après sa brève « incartade » de 1981-1982, ne donna pas les résultats escomptés

Cette expérience montre que la relance de la consommation se heurte désormais à l’interdépendance des économies et débouche finalement sur une augmentation des importations pouvant devenir supérieure aux exportations

Les politiques néolibérales et le « consensus de Washington »

Le FMI et la BM n’accorderont des aides aux pays pauvres qu’à la condition qu’ils adoptent des politiques inspirées de ce « consensus », et qui se traduiront dans les « plans d’ajustement structurel »

Friedrich von Hayek fonde les bases du néolibéralisme, un excellent système économique pour les classes dominantes

Les quelques intellectuels réunis autour de von Hayek sont parvenus à faire apparaître le néolibéralisme comme la condition naturelle et normale de l’Homme et de l’organisation des sociétés

L’origine de la contre-révolution néolibérale est clairement établie

On situe généralement les débuts des Think-Tanks au 26 août 1938

Ils veulent créer un centre international pour la rénovation du libéralisme, dont la mise en œuvre sera interrompue par la guerre

Friedrich von Hayek est universellement reconnu comme étant le père fondateur de la théorie néolibérale

Se soumettre « aux forces impersonnelles du marché »

Pour Friedrich von Hayek, l’activité économique ne peut donc être planifiée et coordonnée depuis un Bureau central

Le marché capitaliste serait un système de « coordination neutre », impersonnel, « bénéfique universellement », traduisant un ensemble de mécanismes fonctionnant « spontanément »

Les capitalistes seraient donc « contraints » de satisfaire les consommateurs pour parvenir à leurs fins

Nulle part le capitalisme n’est parvenu à réaliser les objectifs qu’il proclame

Von Hayek considère que les syndicats perturbent le système des prix, lequel est le fondement de l’économie de marché

La création et l’activité de la Société du Mont-Pèlerin

Trente-six personnalités participent à la conférence du Mont-Pèlerin du 1er au 10 avril 1947

« Briser la domination du parti travailliste sur la classe ouvrière et détruire à jamais le socialisme »

C’est dans ce contexte que Margaret Thatcher fût élue à la tête du Parti conservateur en 1975

Une cinquantaine d’intellectuels tout au plus ont mené à bien ce travail de subversion néolibérale

La mondialisation néolibérale

La « mondialisation néolibérale » est une stratégie qui a commencé à se mettre en œuvre au début des années 80

Des années 60 à la fin des années 70, les forces patronales et conservatrices se sont trouvées considérablement affaiblies

La mondialisation est la mise en œuvre pratique des théories néolibérales

Une nouvelle idéologie dominante est bâtie de toute pièce

« Rediscipliner » le salariat

Un des évènements les plus importants pour installer les politiques de « mondialisation » a lieu en juillet 1979, à Tokyo, lors de la réunion du G5, ancêtre du G8 d’aujourd’hui

Les politiques néolibérales de mondialisation ont été ensuite codifiées en 1989 et 1990 par John Williamson, économiste américain, sous l’appellation de « Consensus de Washington »

Les souverainetés nationales ont été aliénées au motif qu’une seule politique serait possible (« There is no alternative »)

L’Union européenne, système le plus sophistiqué au monde pour construire une civilisation par le marché

L’impulsion initiale vient des États-Unis, dès 1942-1943, avec une accélération à partir de 1945

C’est le 21 octobre 1949 que tout a commencé comme nous le révèlent les archives américaines

C’est le gouvernement américain qui a donné à Robert Schuman le feu vert pour lancer la CECA

Le traité de Maastricht de 1992 lance l’union monétaire

L’Union européenne est le système le plus sophistiqué au monde reposant sur la tentative de construire une civilisation par le marché

La création et le développement des marchés financiers résultent entièrement d’un choix politique et non d’une fatalité économique

La crise de 2007-2008-2009 a clairement montré l’absurdité de cette théorie de l’efficience des marchés financiers

Ceci est le sommaire d’un long texte explicatif détaillé disponible depuis 2017 ici en cliquant (PARTI DE LA DEMONDIALISATION)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.