La police dans les écoles : la barbarie est en marche

Facebooktwittermail

Chers camarades

La violence policière a désormais envahi nos écoles; nos enfants passent leurs examens avec un policier dans le dos, des dizaines de mineurs sont mis en garde à vue.

Dans les entreprises, les attaques se multiplient contre les militants syndicaux comme en Corrèze à La Poste, Leroy Merlin ou Tellis.

Depuis 2019, des centaines de manifestants ont été blessés et mutilés, la liberté de manifester est gravement mise à mal.

La police continue de traquer les populations des banlieues depuis des années allant jusqu’au décès non élucidé d’Adama Traoré parmi d’autres.

Des milliers d’exilés sont morts et continuent de mourir en Méditerranée.

Comme Thatcher en son temps, nos gouvernants veulent briser toute résistance et toute dissidence pour le profit de la classe qui les a missionnés. Ils ouvrent la voie aux pires solutions d’extrême droite.

Allons nous accepter de reculer plus longtemps, de laisser la barbarie s’installer lentement dans les esprits?

Nous proposons de nous rencontrer cette semaine, par exemple à l’occasion d’une de nos manifestations

Gilles M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.