CENSURE POLICIERE SANS JUGE = CA Y EST / DICTATURE

Facebooktwittermail

Cavalier législatif imposé hier SAMEDI 25 JANVIER à 22h30 par le gouvernement

La #LoiHaine instaure l’État policier sur le Web au nom de l’anti-terro

Tout site Web doit censurer les contenus signalés par la police en tant que « terroristes », non plus en 24h mais en 1h

https://www.laquadrature.net/…/22/coup-detat-sur-la-loi-ha…/

La police concentre tous les pouvoirs :

  • elle décide quelle plateforme attaquer
  • elle qualifie un contenu comme illégal (sans juge)
  • elle met en œuvre les sanctions (blocage du site en France par les fournisseurs d’accès à Internet)

L’ensemble du Web français est à sa merci.

Ces dangers auraient nécessité des mois de débats.

Hier, il n’y en a eu aucun. L’amendement, déposé à la dernière minute, a été adopté en pleine nuit.

Le gouvernement méprise tant les parlementaires qu’il ne leur laisse même plus le temps de se faire un avis.

Les députés doivent encore voter formellement l’ensemble de la loi aujourd’hui.

Pour sauver le Web français (et leur honneur piétiné par le gouvernement), ils doivent rejeter l’ensemble de ce texte.

Mr MONDIALISATION

Sous nos yeux impuissants, dans l’indifférence médiatique totale, la « Loi Haine » s’est transformé en outil de censure sans aucun contrôle. La Quadrature du Net parle même d’un coup d’Etat silencieux contre la liberté d’expression.

Si cette loi est définitivement validée dans sa forme actuelle, la police décidera désormais seule, sans contrôle d’un juge ou d’un organisme tiers, des contenus qui relèvent ou pas du terrorisme ainsi que des abus sur mineurs (technique du hamburger pour mieux valider une réforme liberticide). La police aura donc le pouvoir unilatéral de censurer tout contenu sur Internet avec la liberté de juger ce qui relève ou non du risque terroriste.

La faille majeure, outre l’élimination du juge garant du bon respect de la loi ou d’un tiers vérificateur, c’est que depuis quelques années, les groupes écologistes jugés trop radicaux aux yeux du pouvoir, comme Extinction Rebellion France par exemple, sont déjà décrits comme des terroristes potentiels par le pouvoir. Beaucoup sont fichés pour avoir simplement participé à des actions de désobéissance civile. À terme, c’est le risque de légaliser la censure, sans contrôle d’un juge, de contenus trop politisés.

Impossible également d’anticiper l’usage d’une telle loi si un gouvernement passait à un extrême dans les années à venir. La brèche anti-démocratique est ouverte, et c’est loin d’être une anecdote. Et pendant que les fondements structurels d’une dictature deviennent concrets, le gouvernement tourne en dérision les cris d’alerte légitimes d’une population qui en subira les conséquences.

Source : https://www.laquadrature.net/2020/01/22/coup-detat-sur-la-loi-haine/

Illustration : Allan Barte

Infos & Débats | Mr Mondialisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.