Police : le port de la cagoule autorisé, mais «à titre exceptionnel»

Dans une note interne, la Direction de la police nationale précise l’utilisation du port de la cagoule, autorisé «à titre exceptionnel», lors d’opérations autres que terroristes.

Les nouvelles cagoules  qui pourront être utilisées par davantage de policiers (à gauche) laissent visible toute la zone des yeux.
Les nouvelles cagoules qui pourront être utilisées par davantage de policiers (à gauche) laissent visible toute la zone des yeux.  LP/OLIVIER ARANDEL

Par Jean-Michel Décugis et Éric PelletierLe 3 avril 2017 à 07h59, modifié le 3 avril 2017 à 14h15

Depuis des mois, toute la police, de la base au sommet, est agitée par «l’affaire de la cagoule». Les enquêteurs de terrain réclament la possibilité d’intervenir visage masqué pour des raisons de sécurité. La direction générale n’y est pas opposée par principe mais veut encadrer les choses pour éviter les dérives. A travers ce bout de tissu noir, c’est l’image de la police qui est en jeu. ( lire la suite ... )

Retour sur une journée tout sauf ordinaire

Loin des chiffres officiels du ministères, des chiffres officiels des syndicats, des petites phrases de tel expert autoproclamé ou de tel homme politique cherchant à faire le buzz, retour sur cette journée de grève du 05 décembre à Paris, vécue de l’intérieur, ma première grève déclarée.

Lire l’article complet

La « bonne » manif à Brive / Tulle / Ussel !

Une vraie convergence dans laquelle toutes les organisations syndicales, mais aussi les gilets jaunes, les écolos, et plein d’autres personnes se sont retrouvées. Un parcours qui est passé par les petites rues au départ de façon à passer devant les deux plus grands lycées de Brive (ce qui a déçu et fait fuir certains manifestants) mais tout cela s’est fini dans un classique tour de ville (Rex / tribunal / sous-pref / commissariat / souterrain / et finit devant les cafés tendances face au théatre avec forum bien sonorisé et stand d’appel à signature pour demander un référendum pour décider de la vente ou non des aéroports de paris (rare exercice de démocratie) ( lire la suite ... )

5 décembre et après : on va faire simple

Un texte très inspiré qui remet les pendules à l’heure pour qui n’aurait pas encore entendu parlé ou compris toute l’importance des gilets jaunes sans lesquels cette mobilisation générale n’aurait très probablement jamais eu lieu

Qu’attendre de cette journée de grève du 5 décembre ? Une démonstration symbolique et ordonnée qui rassurerait le pouvoir macroniste ? Le grand retour du « mouvement social » à la française ? Ou bien le point de rencontre de tous les mécontentements sur la question du travail et de la retraite mais aussi du désastre écologique, du soin et de la vie comme elle ne va plus. Parmi les centaines d’appels à la grève qui circulent dans les entreprises et sur l’internet, celui-ci a particulièrement retenu notre attention ; pour sa simplicité, comme son titre l’indique mais aussi pour la synthèse qu’il propose justement de ces différents fronts qui trament l’opposition au pouvoir actuel.

2 excellents papiers sur l’anniversaire des GJ

( merci Annie )

Les Gilets Jaunes, un an après

https://www.les-crises.fr/les-gilets-jaunes-un-an-apres-par-eric-juillot/

Didier Maïsto raconte ce qu’il a vu lors de l’anniversaire des gilets jaunes ( lire la suite ... )

Macron cause de « fractures »

En insultant les fracturés, en leur envoyant Benalla, en les traînant par les cheveux ou en leur donnant des coups de croquenots dans le ventre quand ils sont à terre, à la matraque, en les faisant s’agenouiller mains derrière la tête, en leur crevant un oeil ou en leur arrachant une main… ou encore en les faisant foutre au trou par une magistrature aux ordres, sous les vivats de la presse de service.

https://www.facebook.com/olivier.romancier

Convergence des luttes ou fédération des colères?

A mi-mandat d’Emmanuel Macron, toute «la France d’en bas» râle, grogne, vitupère, hurle… contre cette gouvernance autocratique qui a décidé d’oublier le programme du CNR et de casser le système de protection sociale pour que notre pays plonge dans le néolibéralisme bourgeois et technocratique…

Une juste expression qui se termine par cet appel :

Alors, ne serait-il pas possible d’imaginer l’existence d’un large fleuve de la colère populaire qui fédérerait toutes les frustrations, tous les mécontentements, toutes les revendications…afin de faire plier voire de chasser cette pseudo république basée sur « la barbarie anonyme et glacée du pouvoir de l’argent » ? ( lire la suite ... )

Paris, Hong Kong, Santiago: pourquoi éborgne-t-on les peuples?

Partout dans le monde, là où les régimes autoritaires vacillent, caméras et téléphones ne cessent de filmer ces mêmes scènes cauchemardesques : un être humain – mon semblable – reçoit un projectile qui, avec une violence inouïe, lui arrache l’œil.

Un article qui se termine sur un message d’espérance :

 » Autocrates de Paris, de Hong Kong ou Santiago, dans vos royaumes où le cœur et la raison sont aveugles, soyez persuadés que tôt ou tard, les borgnes seront Rois ! «  ( lire la suite ... )

Comment faire tomber un dictateur quand on a rien ?

Le style est très direct ; ce type parle depuis trois points :

  • ses années de leadership de la révolution serbe contre Milosevic
  • ses participations aux luttes populaires dans 50 pays
  • il a créé un mouvement de lutte non-violente

La vidéo TedX : comment faire tomber un dictateur ? « le pouvoir du peuple »

Voir toute l’analyse du livre après la vidéo ainsi que les commentaires (du livre ci-dessous, et tous les échanges autour de la vidéo sur le site TedX)

Voici le livre des révolutions possibles.

II s’appuie sur une expérience acquise dans près de cinquante pays aussi bien que sur les enseignements de Gandhi et du stratège Gene Sharp. Il prend la voix exceptionnelle de Srdja Popovic, apôtre de la lutte non violente, qui fit tomber Milosevic, fut de toutes les  » révolutions fleuries  » (Géorgie, Liban, Ukraine, etc.), et a été considéré comme l' » architecte secret  » du printemps arabe. ( lire la suite ... )