Très lucide et argumentée lettre de démission de la police

Demande de rupture conventionnelle d’Alexandre Langlois

Monsieur le Ministre,
Lorsque je me suis engagé dans la Police nationale, j’avais à l’esprit deux maximes de Jean-Jacques Rousseau : « Il n’y a que la force de l’État qui fasse la liberté de ses membres » et d’autre part « que seule l’obéissance à la loi que l’on s’est prescrite est liberté ».

Or aujourd’hui, je constate qu’il n’est plus question pour le peuple d’obéir aux lois auxquelles il a lui-même consenti et que le rôle de sa police n’est plus de protéger ses libertés, mais plutôt de toutes les annihiler, comme le ferait le plus vil des oppresseurs.
Qu’est devenue la Police nationale depuis 2014, elle qui se devait d’être la garante des libertés ?
Ne mérite-t-elle pas mieux que d’appliquer à la lettre des lois de plus en plus liberticides et autoritaires ?
En pareille situation, peut-on encore parler d’une police républicaine ou ne s’agit-il plus que d’une milice au service de votre autoritarisme ?
Mon engagement dans la Police nationale ne peut plus se maintenir dans un tel régime sans aucun espoir de réforme telles que vos prises de position récentes le laissent présager. ( lire la suite ... )

COVID : Échange avec le député JERRETIE [LREM Corrèze]

Bonjour M. Jerrétie

Je vous remercie pour votre franchise. Vous croyez vraiment que ces
restrictions de libertés sont fondées sur une logique sanitaire,
qu’elles de sauver des vies, et qu’elles ne dureront pas. Bien.

Vous êtes exactement comme Daladier en 1938 qui voulait faire croire aux
Français qu’après avoir donné la Tchequoslovaquie à Hitler, ce dernier
arrêterait de vouloir tout conquérir. Y croyait-il lui-même ? Je n’en
sais rien. Mais en tous cas, il en donnait l’impression ! Vous aussi
donnez cette impression. Mais… ( lire la suite ... )

Un état AUTORITAIRE (dictatorial) s’instaure en France

Sur notre site nous ne tenons absolument pas à promouvoir le parti de la F.I. comme aucun autre d’ailleurs …

Nous relevons juste les seuls éléments qui nous parviennent et qui expriment le plus clairement les réalités à dénoncer en urgence. Vous pouvez nous partager ce qui va dans le même sens avec autant de clarté et de concision, nous sommes preneur …

Greve de la faim pour imposer la taxation du boursicotage !!!!

Parce que l’enjeu est essentiel et qu’il est dur de se faire entendre, l’eurodéputé Pierre Larrouturou a décidé de se mettre en danger : il a entamé une grève de la faim pour qu’une taxe sur les transactions financières soit enfin imposée à l’échelle européenne. 

Cette grève a démarré le 28 octobre dernier. Objectif ? Convaincre les partenaires européens de prélever 0,1 % sur le montant de chaque transaction financière.

Dit comme ça, ça peut sembler peu de choses. Pourtant, ce tout petit dixième de point de pourcentage permettrait, souligne Ouest France, de dégager chaque année 50 milliards d’euros de ressources supplémentaires pour l’Union Européenne. ( lire la suite ... )

Lettre aux deux députés de la Corrèze à propos de VERAN et la séparation des pouvoirs

Argentat, le 7 novembre 2020
Madame, Monsieur les députés de la Corrèze

La scène se déroulait le 3 novembre 2020, amphithéatre de l’Assemblée
Nationale. Y étiez-vous ?
O. Véran, ministre de la Santé, prend la parole, raconte une scène
larmoyante vécue en salle de réanimation d’un hôpital puis hurle aux
députés : « c’est ça la réalité des hôpitaux, si vous ne voulez pas
l’entendre, sortez d’ici ! »(*).
Imaginez-vous un député qui visite le Président de la République dans
son bureau au Palais de l’Elysée, et qui lui crie : « si vous n’êtes pas
content, sortez d’ici ! » ? ( lire la suite ... )

Lecture historique et politique de la pandémie

La violence, la durée et l’extension de la crise sanitaire confirment
le fait que nous ne sommes pas dans une parenthèse de « temps
suspendu » – un moment sans politique -où nous affronterions un
épisode sanitaire, l’épidémie du COVID19 et où, pendant ce temps,
le reste de la réalité nous attendrait sagement sur nos étagères.

Il faut donc analyser la façon dont l’évènement coronavirus
disloque la communauté humaine en passant d’un domaine à
l’autre des activités qui l’organisent. Pour étudier la trajectoire de
cette contamination j’ai utilisé les outils proposés par « la théorie
de l’ère du peuple »et la méthode du matérialisme historique. Puis
j’ai traité des formes d’entrée de notre action de militants
politiques dans ce contexte à la lumière du deuxième volet de
cette théorie, celle de « la révolution citoyenne » et de son moteur
essentiel, la revendication populaire spontanée d’auto-contrôle. ( lire la suite ... )

Questions/réponses au député Chassaing (Dordogne) GJ Trelissac

1) Avant ce décret, la demande [d’agrandissement] de Lubrizol aurait dû être soumise à autorisation, ce qui nécessite une étude d’impact environnemental, qui inclut une étude de danger.

[1] toutes usines, fermes, installations d’une certaine taille, susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement, et donc réglementées.

2) La loi Essoc de 2018 (loi pour un État au service d’une société de confiance) a fait que le cas par cas, pour les agrandissements et modifications de sites Seveso, n’est plus examiné par l’autorité environnementale, mais par le préfet. ( lire la suite ... )

Décorticage des étapes de l’ultralibéralisme planifié (mondialisation)

Les politiques néolibérales ont commencé à s’appliquer à grande échelle en France dès le plan Barre de 1976

Les politiques néolibérales ont pris leur véritable envol en 1982-1983

Le libéralisme classique / Les politiques keynésiennes

Des phénomènes exceptionnels vont bouleverser les conceptions du libéralisme classique et y mettre un terme

L’État doit augmenter ses dépenses publiques pour corriger les déséquilibres provoqués par le marché

L’affaiblissement des politiques keynésiennes

La création du marché des eurodollars, en 1957, est une des innovations monétaires les plus importantes de l’après-guerre ( lire la suite ... )