Avec les personnels hospitaliers, tou·te·s mobilisé·e·s le mardi 16 juin ! (communiqué unitaire)

Brive: 14h00
Tulle: 13h00 suivi d’un forum citoyen-soignants à 18h00
Ussel: 13h00

Dans un communiqué unitaire, des organisations politiques appellent l’ensemble de la population à les rejoindre à l’occasion de la journée de mobilisation de la santé du mardi 16 juin, à participer aux différents rassemblements et manifestations. « Le “monde d’après” ne peut se construire qu’en nous mobilisant pour une alternative à un système, le capitalisme, qui broie nos vies comme il étouffe la planète.» ( lire la suite ... )

Revue de presse

Une nouvelle revue de presse Bonne lecture à tous.
1/ https://www.youtube.com/watch?time_continue=81&v=fIgmzQZIvuo&feature=emb_logo  violation du secret médical Un médecin s’exprime et sonne l’alerte …. 2mn 40

2/ https://www.marianne.net/economie/et-pendant-ce-temps-l-union-europeenne-conclut-un-accord-de-libre-echange-avec-le-mexique  l’Union européenne semble elle bien décidée à ne pas changer…

3/ https://www.youtube.com/watch?v=EdZBZUN2t-4&t=8s Quand les artistes s’en mêlent, la politique cesse d’être une rhétorique vide !Vincent Lindon
4/ https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/coronavirus-le-senat-a-t-il-vraiment-vote-une-amnistie-pour-proteger-les Le Sénat a t-il vraiment voté une amnistie pour protéger les responsables politiques? ( lire la suite ... )

Silence média imposé à tous les chefs d’établissement

Un mail du Rectorat a été envoyé à tous les chefs d’établissement pour leur indiquer qu’aucune interview ne doit être donnée concernant les modalités de la reprise du 11 mai. Une rentrée des classes souhaitée par le gouvernement néanmoins difficile à mettre en place vue les circonstances sanitaires et le manque de moyen matériel pour y faire face (gants, masques, gel).

Une méthode qui a fait réagir le syndicat Unsa.

Le président du conseil exécutif de la CTM Alfred Marie-Jeanne a d’ores et déjà signifié le 23 avril dernier que cette reprise ne se fera pas car les conditions sanitaires ne sont pas réunies pour assurer la reprise des cours et empêcher la propagation du virus. Une décision prise avec l’ensemble des acteurs de l’éducation au niveau local. ( lire la suite ... )

Confinement : pourquoi le «jour d’après» inquiète les services de renseignement

Selon des notes confidentielles que nous avons pu consulter, le service central du renseignement territorial redoute une radicalisation de la contestation sociale à l’issue du confinement.

Ils ont baptisé leur collectif « Refusons le retour à la normale ». Depuis le 4 avril, ces militants de la mouvance contestataire rennaise préparent des actions chocs à coups de slogans et invitations Facebook à des rassemblements… dont l’heure est connue (11 heures) mais pas le jour. Épidémie de coronavirus oblige. « Notre colère ne sera pas confinée. Retrouvons-nous dans la rue dès la fin du confinement! scandent-ils sur les réseaux sociaux. Mettons le pouvoir en quarantaine! » ( lire la suite ... )

Ca y est le CoronaMEDEF attaque !

Pour ne rien changer, bien au contraire, et augmenter leurs profits par rapport au monde d’avant, le MEDEF prend les devants….

https://www.lefigaro.fr/societes/geoffroy-roux-de-bezieux-la-reprise-c-est-maintenant-20200410

Geoffroy Roux de Bézieux: «Il faudra se poser la question des RTT et des congés payés» ( lire la suite ... )

GJ de la Montagne Limousine / texte : le vrai nom de l’antropocène

Beaucoup, beaucoup de textes en ce moment…

Celui en pièce jointe est de Jérôme Baschet, historien médiéviste et compagnon de route des zapatistes que nous avions invité l’été dernier à Tarnac pour des rencontres sur l’histoire. C’est la « version longue » d’une tribune parue dans le Monde daté d’hier.

« Nous voici de plain-pied dans le XXIe siècle. La véritable guerre qui va se jouer n’a pas le coronavirus pour ennemi, mais verra s’affronter deux options opposées : d’un côté, la poursuite d’un monde où le fanatisme de la marchandise règne en maître et où le productivisme compulsif ne peut que mener à l’approfondissement de la dévastation en cours ; de l’autre, l’invention, qui déjà tâtonne en mille lieux, de nouvelles manières d’exister qui rompraient avec l’impératif catégorique de l’économie, afin de privilégier une vie bonne pour toutes et tous. » ( lire la suite ... )

Concours de slogans : Gilets jaunes de Trelissac

Proposition de faire un concours de slogans pour la réalisation d’une banderole que nous pourrions comme précédemment attachée sur un pont  à Périgueux après le confinement.
 
Le jeu s’arrêtera le 4 avril 2020, à gagner : 2 bouteilles de Champagne
 
Les slogans doivent être écrits en fonction de la fin du confinement  
 
Voici quelques exemples :
 
L’austérité jusqu’à l’os.
Le manque de masque a été démasqué
Faillait-il masquer la pénurie de masques
L’incompétence démasquée.
Gel de la distribution des dividendes
 
Il n’est pas forcément indispensable de faire des jeux de mots mais en règle générale cela fait sourire quoi que :
L’absence de masque a-t-elle cachée quelque chose ?
 
Essayez dans la mesure du possible d’être court il faut penser à ceux qui réaliseront, ne proposez pas « Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes ».
 
Pouvez-vous proposer d’autres sujets qui puissent nous mobiliser TOUS ENSEMBLE. ?  
 
Un conseil humoristique dont les noms seront tenus secret afin de préserver les conflits d’intérêts se réunira pour déterminer le gagnant (qui d’ailleurs pourra faire partie du conseil humoristique, conflit d’intérêts oblige).
 
Sérieusement toutes les propositions seront connues de tous et un vote déterminera le gagnant, Essayez la dictature et vous verrez. ( lire la suite ... )

Le pouvoir est logistique : bloquons tout !

qu’est-ce qui figure sur les billets en euros ? Non pas des figures humaines, non pas des insignes d’une souveraineté personnelle, mais des ponts, des aqueducs, des arches – des architectures impersonnelles dont le cœur est vide. La vérité quant à la nature présente du pouvoir, chaque Européen en a un exemplaire imprimé dans sa poche. Elle se formule ainsi : le pouvoir réside désormais dans les infrastructures de ce monde. Le pouvoir contemporain est de nature architecturale et impersonnelle, et non représentative et personnelle. Le pouvoir traditionnel était de nature représentative : le pape était la représentation du Christ sur Terre, le roi, de Dieu, le Président, du peuple, et le Secrétaire Général du Parti, du prolétariat. Toute cette politique personnelle est morte, et c’est pourquoi les quelques tribuns qui survivent à la surface du globe amusent plus qu’ils ne gouvernent. Le personnel politique est effectivement composé de clowns de plus ou moins grand talent ; d’où la réussite foudroyante du misérable Beppe Grillo en Italie ou du sinistre Dieudonné en France. à tout prendre, eux au moins savent vous divertir, c’est même leur métierAussi, reprocher aux politiciens de « ne pas nous représenter » ne fait qu’entretenir une nostalgie, en plus d’enfoncer une porte ouverte. Les politiciens ne sont pas là pour ça, ils sont là pour nous distraire, puisque le pouvoir est ailleurs. ( lire la suite ... )

PANIQUE BOURSIÈRE EN TEMPS DE CORONAVIRUS

Toujours et encore « l’économie d’abord ».
Les demi-mesures du gouvernement des macrons (toujours et encore des Thénardier) n’ont qu’un seul objectif « centriste » : temporiser.
Essayer, autant que faire se peut, de ne pas toucher à l’économie ; ou le moins possible ; ou à reculons, comme le dos au mur, avec toute la mauvaise volonté imaginable.

C’est pourquoi ce gouvernement ordonne uniquement la fermeture des écoles en lançant le message (pour se déculpabiliser) : les enfants sont des porteurs sains, des armes virales invisibles !
Laissant « les parents » en face à face avec les entreprises cyniques qui se désintéressent bien de l’épidémie et n’envisagent « la solidarité » que comme le soutien aux chiffres.
Comment imaginer que des Thénardier soient « solidaires », sinon avec leur profit !
Et le discours de PR sonne terriblement pétainiste : générosité apparente mais rusée, charité bourgeoise de façade et derrière la curée, business as usual !
Car la décision forte pour contenir l’épidémie, c’est l’interdiction de bouger (à la chinoise !) ou, du moins, d’interrompre tous les transports.
Fermeture du métro, ce réacteur épidémique ! Arrêt des trains, des avions, des camions, de tous ces vecteurs « rapides » de propagation.
Fermeture des entreprises (disons de plus de 2 salariés), ces plateformes d’expansion virale et de croissance épidémique.
Comment imaginer qu’un gouvernement de « guerre économique » (et de guerre intérieure contre « son peuple »), gouvernement qui a mobilisé, par force et par la force, toute la population pour la guerre austéritaire (lire l’article sur Panique boursière en temps de coronavirus) change soudainement d’orientation ? À 180°, U turn archéo-communiste !
Il faut continuer, avec des mesures partielles (et sous le regard méfiant des Allemands), on verra bien !
IL FAUT SAUVER L’ÉCONOMIE ( lire la suite ... )

La mort des peuples

Allons ! Ouvrez vos oreilles, je vais vous parler de la mort des peuples. l’état c’est le plus froid de tous les monstres froids : il ment froidement
et voici le mensonge qui rampe de sa bouche :  » moi l’état je suis le peuple « . Nietzsche

Chers Amis !!

La pandémie actuelle est un formidable moyen de reprendre les peuples en main ! L’espace mental et physique est sous contrôle !

L’état, les états sont en train d’expérimenter le maintien de l’ordre globalisé !!
— le graal des mondialistes en attendant un gouvernement planétaire, une reprise en main militaire de l’espace public.
— les médias ont fait et font le job, formatage, lavage de cerveau, pensée unique, peur, les citoyens suivent sans états d’âme.
— nous restons chez nous, sur ordre, sans sourciller, sûrs et certains du bien fondé.
— couvre feu, ausweis pour se déplacer, c’est la guerre au virus, et nous participons tous à l’effort de guerre.

L’état, les états expérimentent l’idée géniale d’une épidémie contrôlée !!
— le rêve du capitaliste : maitriser la peur des autres pour leur faire faire ce que l’on veut.
— contrôler la population : son nombre, ses flux, son âge.
— décider qui vivra ou non, çà c’est le vrai pouvoir ! une bonne épidémie comme on parlait d’une bonne guerre, histoire de remettre
  les peuples au pas, sauf qu’ici tout est sous contrôle, la guerre oui, mais sans risque pour les maîtres !

Il est loin d’être sûr que cette crise remette en cause le modèle néo libéral globalisé. Au contraire, les états reprennent la main sur des
peuples en colère, les états continuent d’apprendre sur le terrain le maintien de l’ordre en particulier en milieu urbain, et ils savent que désormais la science leur offre ou va leur offrir bientôt la toute puissance à l’égal de Dieu, de choisir qui vivra ou pas !!

désobéissance civile, le petit jeu : puisque le confinement est de rigueur, météo : ouvrez la fenêtre, observez …
( lire la suite ... )

FACE À LA PANDÉMIE, RETOURNONS LA « STRATÉGIE DU CHOC » EN DÉFERLANTE DE SOLIDARITÉ !

230 médecins, infirmier.e.s., psychologues, réanimateurs, enseignant.e.s, comédien.ne.s, paysan.ne.s, artistes, chercheuses, scientifiques, musicien.ne.s, syndicalistes, éditeurs, libraires et autres personnalités appellent à s’auto-organiser face à la pandémie de Covid-19.

Article ICI