Mensonge institutionnel

Aucun adjectif ne colle plus à cette capacité de mensonge dont les médias (“doivent rendre” ????) rendent compte. Regardez leurs trognes. Ce sont nos employés puisqu’ils sont payés avec de l’argent public.

Ah au fait pour Cahuzac, il ne fera pas de prison (détail).

Nombre d’interpellations de gilets jaunes en manifestation : plus de 8000 (ah il est fier le ministre !)

La justice à 2 vitesse, vous aimez ? vous en voulez encore : la dernière …

Notre exemple mondial de professionnel du conseil en sécurité dont le loisir préféré était le molestage gratuit de manifestants est toujours libre et non condamné n’est ce pas ? (cela étant vu la douzaine de chefs d’accusations, la justice a du travail, surtout que l’Elysée et les ministères continuent de minimiser en appelant ça “des erreurs” et en le protégeant n’est-ce pas ?)

Et la suite c’est quoi ? le couple qui avait été la victime de la violence gratuite de ce type, eux sont condamnés par la justice française. ( lire la suite ... )

Plainte contre violences policières : Appel à témoins

à retrouver ici : Facebook

Avec un collectif d’avocats bénévoles nous collectons vos témoignages et preuves(photos, vidéos, etc.) sur cette adresse email : plaintecastaner@gmail.com

Citoyennes et citoyens, avocates et avocats, journalistes, gilets jaunes,

Comme moi, vous suivez le déroulement du mouvement des gilets jaunes depuis le 17 novembre 2018.

Comme moi vous constatez la dérive autoritaire du président de la République Emmanuel Macron, du gouvernement, et en particulier du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. ( lire la suite ... )

“Gilets jaunes” : 500 plaintes visant Castaner classées sans suite

Ce gouvernement de criminels est protégé par la justice rouge

Contestation. Le ministre de l’Intérieur n’a pas été inquiété par le demi-millier de plaintes déposées à son encontre pour “entrave à la liberté de manifestation”.

Christophe Castaner est l’un des visages du gouvernement les plus honnis des « gilets jaunes », qui manifestent ce 26 janvier à l’occasion de l’acte XI de la mobilisation. Au fil de deux mois de contestation, de nombreuses plaintes – environ 500 – ont été déposées à l’encontre du ministre de l’Intérieur, à qui l’on reprochait une « entrave à la liberté de manifestation ». Comme le rapporte franceinfo, elles ont toutes été classées sans suite. ( lire la suite ... )

Policiers armés de marteaux : photos + demande d’explication au ministre de l’interreur

Cher Monsieur Castaner,

Sont diffusées de nombreuses photos de policiers armés de marteaux, tenus en main ou accrochés à la ceinture.

Je trouve géniale cette idée de demander à la police de remettre en place les pavés arrachés.

A moins qu’il ne s’agisse de quelque chose de plus pervers.

Dites nous.

(texte Ana Sailland)