À PARIS, DES SCÈNES DE VIOLENCES INDIGNES CONTRE DES PERSONNES RÉFUGIÉES ET MIGRANTES

Publié le 24.11.2020 | Mis à jour le 24.11.2020

Des scènes de chaos, du gaz lacrymogène, des grenades de désencerclement… Après l’évacuation d’un campement de personnes migrantes et réfugiées à Saint-Denis la semaine dernière, les forces de l’ordre ont à nouveau expulsé avec une grande brutalité, des centaines de personnes laissées à la rue, sans solution, installées dans des tentes place de la République à Paris hier soir.

La semaine dernière, des personnes migrantes et réfugiées étaient évacuées de leur campement dans des conditions chaotiques, près du Stade de France, à Saint-Denis. Plus de 3 000 personnes avaient été dirigées vers des centres d’accueil ou des gymnases en Ile-de-France. Non seulement des gymnases ne peuvent être considérés comme des solutions adaptées en temps de crise sanitaire comme l’a déjà dit le Conseil scientifique, mais environ 600 personnes se sont retrouvées à la rue, sans solution.   ( lire la suite ... )

Loi sécurité globale = le fascisme arrive en klaxonnant !

[#StopLoiSécuritéGlobale] ✊ Des milliers de personnes se sont mobilisées partout en France aujourd’hui contre la loi de sécurité globale qui entrave gravement nos libertés fondamentales, dont à Paris, Annecy ou encore Besançon ! 🖐

📢 Notre porte-parole Pauline Boyer au Trocadéro : « Décider des méthodes de maintien de l’ordre est un choix politique. Armer la police de LBD, de caméras, de gaz lacrymogènes et de grenades de dés-encerclement face à une population désarmée, c’est un choix politique. (…) Ne nous habituons pas à laisser couler des larmes de lacrymos. Ne nous habituons pas à pleurer nos morts. Ne nous habituons pas à regretter nos libertés fondamentales. Gardons les yeux ouverts. Luttons ensemble pour le retrait de la loi sécurité globale. Avec force et courage. » ( lire la suite ... )

Appel à manifestation anti « Loi sécurité globale » + premières gardes à vue de journalistes dès le vote de la loi

Pour la défense de nos libertés individuelles et collectives : retrait du projet de loi de sécurité globale !

Depuis le 17 novembre, a commencé à l’assemblée nationale la discussion de la proposition de loi relative à « la sécurité globale », dans le cadre d’une procédure accélérée.

Ce texte contient de nombreuses atteintes au droit de la vie privée, à la liberté d’informer,
au principe d’égalité, à la liberté de la presse, au droit de manifester et à des principes
constitutionnels. D’autant plus que ces dernières années, la répression syndicale s’est
largement accentuée.

Il suscite une opposition très large dans la société : la Ligue des Droits de l’Homme, la
Libre Pensée, les syndicats de journalistes ou d’avocats, la défenseure des droits, la
commission nationale consultative des droits de l’homme et même le conseil des droits de
l’homme de l’ONU… ( lire la suite ... )

Décryptage de la loi sécurité globale en dix illustrations. Comprendre et agir

15 NOV. 2020

PAR ATTERRISSAGE CHELO

BLOG : LE BLOG DE ATTERRISSAGE CHELO

L’ONU et plusieurs ONG ont récemment dénoncé diverses types d’exactions commises par les forces de l’ordre en France. Il est impératif que les citoyens et les médias puissent continuer à agir comme un contre-pouvoir pour protéger nos libertés et la confiance démocratique. La loi sécurité globale menace ce contre-pouvoir. Cette série décrypte la loi et présente plusieurs possibilités pour agir. ( lire la suite ... )

Hauts-fonctionnaires à propos de la violence policière

Si vous regardez « Le Média » vous avez vu cette mini-conférence tenue par
un ex-sous-préfet et un ancien officier de gendarmerie.

Sinon c’est ci-dessous.

https://www.lemediatv.fr/emissions/2020/violences-policieres-deux-hauts-fonctionnaires-disent-leurs-verites-RUa5DyaaR5CMpd9VtgC4hQ

Cordialement

Mort de Cédric Chouviat : maquillages de la vérité jusque dans la hiérarchie policière

Décès de Cédric Chouviat: des mensonges de policiers couverts par leur hiérarchie

21 JUILLET 2020 PAR PASCALE PASCARIELLO

Les derniers éléments de l’enquête sur le décès de Cédric Chouviat que Mediapart et Libération ont pu consulter révèlent non seulement la responsabilité des quatre policiers mais également celle de leurs collègues et de leur hiérarchie intervenus à la suite de l’interpellation.

Cédric Chouviat, 42 ans, est décédé à la suite de son interpellation le 3 janvier à Paris. Confiées à l’Inspection générale de la police nationale, les investigations ont conduit, les 7, 8 et 16 juillet, les juges d’instruction à mettre en examen et à placer sous contrôle judiciaire pour « homicide involontaire » trois des quatre fonctionnaires de police, auteurs de ce contrôle qui a dégénéré, avec interdiction d’entrer en contact avec tout ou partie de l’équipage. Le quatrième agent, une policière, a été placé, le 10 juillet, sous le statut de témoin assisté, information confirmée par le parquet de Paris.  ( lire la suite ... )

Croissance du nombre de morts du aux forces de l’ordre

676 MORTS À LA SUITE D’INTERVENTIONS POLICIÈRES OU DU FAIT D’UN AGENT DES FORCES DE L’ORDRE (en 45 ans)

Une base de données de BastaMag, compilée et analysée par Ivan du Roy et Ludo Simbille.Graphiques interactifs : Philippe Rivière // Design : Christophe Andrieu.

Les forces de police et de gendarmerie ont pour mission d’assurer la sécurité des personnes, des biens et des institutions. À ce titre, elles disposent du pouvoir de recourir à la force et d’utiliser leurs armes à feu, dans des circonstances précises. Ce pouvoir, conféré par l’État, occasionne des morts. Qui sont-ils, pourquoi et comment sont-ils tués ? Dans quelles conditions l’action des forces de l’ordre se révèle-t-elle fatale ? ( lire la suite ... )

Cas de force majeure – L’histoire de Sofiane

Retour sur l’histoire de Sofiane, un de ces travailleurs à qui l’on n’a pas demandé de se confiner. Le 24 mars 2020, il a oublié son attestation de sortie pour se rendre à son poste de nuit. Il a payé le prix fort et ses séquelles seront plus lourdes que s’il avait attrapé le virus. Son histoire est aussi la nôtre, celle du pouvoir que l’on donne à une armada de voyous avec insignes et armes.

https://blogs.mediapart.fr/remedium/blog/180520/cas-de-force-majeure-lhistoire-de-sofiane ( lire la suite ... )

Envie de manifester ? prévoyez 135 euros !

La dictature en marche…

Je rentre d’un rassemblement de soutien aux soignant.e.s devant l’hôpital de Valence.

Pendant 1h, on chante, on applaudit, à distance réglementaire, avec une majorité de gens masqués (on devait être une cinquantaine, Enseignant.e.s, Gilets jaunes, syndiqué.e.s, citoyen.ne.s dont certain.e.s se sont investi.e.s pour aider l’hôpital, fabriquer des masques, récolter du matos…) devant l’entrée de l’hôpital.

Les forces de l’ordre sont présentes à distance (Flashball de sortie quand même…), tout se passe bien… Jusqu’à ce qu’on décide de quitter les lieux et que des voitures de policiers surgissent pour nous contrôler et nous verbaliser dans les rues proches de l’hôpital. Au moins 10 pv de 135 euros….J’en suis… ( lire la suite ... )

DÉCONFINEMENT : LE DROIT DE MANIFESTER A ÉTÉ ABOLI

– Les rassemblements interdits et réprimés partout –

Le virus a fait une victime de plus de France : le droit de manifester. Hier, samedi 16 mai, dans toute la France, des dispositifs policiers hallucinant ont empêché tout rassemblement. Face à quelques dizaines de personnes respectant les consignes sanitaires, la brutalité et la répression la plus aveugle à chaque fois. De nombreuses personnes ont été verbalisées, arrêtées ou même blessées par les forces de l’ordre. ( lire la suite ... )