VIOLENCES POLICIÈRES – CASTANER TENTE UN PETIT RAPPEL À L’ORDRE

VIOLENCES POLICIÈRES – CASTANER TENTE UN PETIT RAPPEL À L’ORDRE EN RÉACTIVANT LE MYTHE DE LA BONNE POLICE RÉPUBLICAINE

Alors que même le journal Le Monde vient de pointer les violences policières dans un édito récent, il fallait bien communiquer un petit peu en essayant d’apporter un petit supplément d’âme à la police française pour continuer à occulter ce que de plus en plus de monde découvre jour après jour. Il y a un problème avec la police française, mieux, elle est un problème. Ce problème ne réside pas dans le fait qu’il y a de nombreux pervers dans ses rangs. Ce problème ne relève pas d’une exception. La police est un problème parce que le gouvernement lui a laissé toute latitude tellement il avait besoin d’elle pour tenir. Et petit à petit la police s’autonomise et assume de plus en plus clairement son devenir fasciste. ( lire la suite ... )

Mort de Cédric : les vidéos de Médiapart sur les violences policières durant son interpellation

Suite à son enquête Médiapart révèle aujourd’hui des images inédites qui démentent la première version des forces de l’ordre, qui omet la violence de l’interpellation. Depuis les vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux, une autre vidéo montre Cédric Chouviat interviewée par TF1. Nous les relayons ci-dessous pour les mettre à disposition de l’ensemble de la population dans ce qui est une nouvelle affaire d’Etat après la mort d’Adama.

mardi 7 janvier ( lire la suite ... )

Justice : outil de répression sociale aussi violent que la police


Régis de Castelnau
 :

VIOLENCE DE LA RÉPRESSION CONTRE LE MOUVEMENT SOCIAL : LA JUSTICE PREMIÈRE RESPONSABLE.

https://www.vududroit.com/…/violence-de-la-repression-cont…/

Policiers républicains ou dévoyés ?

La grande journée du 5 décembre dont personne à part quelques militants déguisés en journalistes, n’a pu nier qu’elle était un grand succès a pourtant encore été marquée par d’intolérables violences policières. Aux quatre coins de la France, des caméras nous ont montré des forces de l’ordre utiliser sans aucun complexe une violence parfois sans frein faisant rejaillir sur l’ensemble du corps de la police un déshonneur qui mettra très longtemps à se dissiper. ( lire la suite ... )

gueules cassée direct

LYON : ARTHUR, 23 ANS, TABASSÉ PAR DES BARBARES

«J’ai reçu un coup de poing à l’arrière de la tête puis j’ai reçu un coup de matraque au visage, en plein dans la bouche. Ils m’ont laissé au sol, comme ça. J’aurais pu être mort, c’était la même chose. »

C’était hier, pour la grève générale du 10 décembre à Lyon. Arthur, 23 ans, en route vers les Alpes en tant que barman pour la saison croise le parcours de la manifestation, par hasard. Il va laisser ses dents sur les matraques de la police. ( lire la suite ... )

Des CRS se mettent en arrêt maladie pour dénoncer la réforme des retraites

Les gendarmes attaquent les parents de Adama Traoré en justice

🚨[INFORMATION IMPORTANTE]
MISE EN EXAMEN D’ ASSA TRAORÉ

Je viens de recevoir par courrier la confirmation de sa mise en examen.

La principale revendication de la famille Traoré c’est la mise en examen des gendarmes qui ont tué Adama Traoré.
Aujourd’hui par une incroyable inversion des rôles, c’est la sœur de la victime qu’on met en examen.
Nous assistons à une première en France, ce sont les bourreaux qui se placent en victimes. Ils exigent le silence de la famille ainsi que le maintien de leur anonymat.

Ils reprochent notamment cette phrase écrite par Assa Traoré: « Les gendarmes t’ont tué mais ils ne tueront pas ton nom Adama ». Nous vous demandons de l’écrire partout en solidarité avec Assa Traoré et sa famille. ( lire la suite ... )

Un sénateur qui veut punir les vidéos sur la police en train de sévir

Quel terrible aveu sénatorial !

Vouloir punir les témoins qui filment la répression policière, c’est avouer tacitement que la répression dépasse tragiquement les bornes.

Et avouer que les smartphones sont les nouveaux violentomètres.

Et que l’IGPN fait un travail de cochon.

https://www.liberation.fr/…/un-senateur-veut-punir-de-15-00…

Mettez fin au harcèlement de Camille Halut et des observateurs des violences policières

Camille Halut est observatrice pour la Ligue des droits de l’homme (LDH). Elle rejoint la LDH il y a un an et demi, choquée d’avoir vu une manifestation se faire gazer avant même d’avoir commencé.

En documentant les pratiques des forces de l’ordre, elle veut alerter sur certaines dérives et encourager le respect du droit. Mais comme de nombreux observateurs de manifestations, dans le cadre de sa mission, Camille fait l’objet de pressions, intimidations et violences de la part de la police …. Lire l’article d’Etienne Chouard sur le blog du Plan C ( lire la suite ... )

Égérie des gilets jaunes handicapée condamnée pour violence avec armes (son fauteuil)

A Toulouse, la justice condamne sévèrement Odile Maurin, égérie locale des gilets jaunes

7 DÉCEMBRE 2019 PAR EMMANUEL RIONDÉ

Odile Maurin, militante toulousaine figure des « gilets jaunes » et présidente de Handisocial, a été condamnée vendredi soir à deux mois de prison avec sursis et à un an d’interdiction de manifester pour des faits de « violences » contre des policiers. Au terme d’un procès où la fracture est apparue béante entre colère populaire et institutions policières et judiciaires.

  • 277 COMMENTAIRES
    • A +
    • A –

    Toulouse, de notre correspondant.– « Ce pays qui n’est pas foutu de respecter les droits des handicapés veut m’interdire de manifester !? C’est niet. S’ils me mettent en prison, dans ma situation, ils mettent ma vie en danger, vu ce que sont les conditions de détention aujourd’hui. Mais il est hors de question que la peur m’empêche de prendre mes responsabilités… » Vendredi soir, à peine une demi-heure après l’énoncé du jugement de la cour du tribunal correctionnel de Toulouse, Odile Maurin, femme handicapée, présidente de Handisocial (association d’entraide et de défense des droits des personnes en situation de handicap ou de maladies invalidantes) et figure du mouvement des gilets jaunes à Toulouse, oscillait entre l’écœurement, la tristesse et la colère. Et se voyait renforcer dans son sentiment d’être la cible d’une opération de répression du mouvement social. ( lire la suite ... )

Police : le port de la cagoule autorisé, mais «à titre exceptionnel»

Dans une note interne, la Direction de la police nationale précise l’utilisation du port de la cagoule, autorisé «à titre exceptionnel», lors d’opérations autres que terroristes.

Les nouvelles cagoules  qui pourront être utilisées par davantage de policiers (à gauche) laissent visible toute la zone des yeux.
Les nouvelles cagoules qui pourront être utilisées par davantage de policiers (à gauche) laissent visible toute la zone des yeux.  LP/OLIVIER ARANDEL

Par Jean-Michel Décugis et Éric PelletierLe 3 avril 2017 à 07h59, modifié le 3 avril 2017 à 14h15

Depuis des mois, toute la police, de la base au sommet, est agitée par «l’affaire de la cagoule». Les enquêteurs de terrain réclament la possibilité d’intervenir visage masqué pour des raisons de sécurité. La direction générale n’y est pas opposée par principe mais veut encadrer les choses pour éviter les dérives. A travers ce bout de tissu noir, c’est l’image de la police qui est en jeu. ( lire la suite ... )