La répression policière : mensonges et inefficacité

Violences policières : « On est dans le mensonge d’Etat »

Pour David Dufresne, spécialiste de la question du maintien de l’ordre, la répression menée contre les « gilets jaunes » « laissera des traces dans toute une génération ».

Propos recueillis par Jeanne Cavelier Publié le 16 janvier 2019 à 09h53 – Mis à jour le 16 janvier 2019 à 18h26

Temps deLecture 5 min.

L’écrivain et documentariste David Dufresne, auteur de l’enquête « Maintien de l’ordre » (Fayard, 2013).
L’écrivain et documentariste David Dufresne, auteur de l’enquête « Maintien de l’ordre » (Fayard, 2013). Patrice_Normand

Hémorragie cérébrale d’un homme de 47 ans à Bordeaux, traumatisme facial d’un manifestant à Toulouse, fracture au front d’un lycéen à Orléans… L’écrivain et documentariste David Dufresne, auteur de l’enquête Maintien de l’ordre (Fayard, 2013), recense et signale les bavures policières observées lors des manifestations des « gilets jaunes ». Il dénonce le « déni politique et médiatique » de ces violences, selon lui profondément « antirépublicain ». ( lire la suite ... )

Censure officielle des médias = mai 2019 …

Le Parlement a adopté la loi anti-fake news (image d'illustration).
Le Parlement a adopté la loi anti-fake news (image d’illustration). Getty Images

Les deux propositions de loi controversées doivent entrer en vigueur pour les élections européennes programmées, en mai 2019.

C’était un texte voulu et défendu par Emmanuel Macron. Ce mardi à l’Assemblée, les députés ont adopté les deux propositions de loi controversées contre « la manipulation de l’information » en période électorale.  

Ces textes s’appuient essentiellement sur une surveillance des réseaux sociaux et des médias étrangers, mis en cause par le président après son élection.  

347 voix pour, 204 contre

Le premier texte a été voté par 183 voix contre 111, avec l’appui de la majorité LREM-MoDem. Le second a été approuvé par 347 voix contre 204. Deux motions de la France Insoumise n’ont pas été adoptées.   ( lire la suite ... )

Article : Macron veut que les manifestations s’arrêtent

LE SCAN POLITIQUE – Trois mois après le début du mouvement, le président a dénoncé les violences et exigé le retour à une «vie démocratique normale».

Le débat plutôt que les violences. Voix douce mais verbe dur, Emmanuel Macron a prolongé mardi le discours de fermeté adopté depuis ses vœux du 31 décembre face aux «gilets jaunes». «On ne peut pas être dans une démocratie de l’émeute», a insisté le chef de l’État, devant plus de 150 élus de la région Grand Est auxquels il avait donné rendez-vous à l’Élysée, en plein grand débat national. ( lire la suite ... )

Loi Blanquer = muselage des profs

Actualisation de l’article d’origine, un débat très explicite qui détaille le contenu de cette réforme absurde :

« Actuellement,la loi Blanquer (ou loi pour l’école de la confiance) est en train d’être votée, dans l’indifférence la plus totale (des profs et des parents). Cette loi est dangereuse pour l’avenir de vos enfants !!
Peut-être en avez-vous entendu parler aux infos ! Cependant, pour les médias, la loi Blanquer se résume à la scolarité dès 3 ans, au drapeau français dans les classes et au faux débat « parent 1/parent 2 ».
Mais la loi Blanquer ce n’est malheureusement pas que ça ! ( lire la suite ... )

«Gilets jaunes»: des «bombes d’excréments» auraient été jetées sur les forces de l’ordre

Note de Gilets Jaunes 19 = on se régale des idées des gilets jaunes sur Le Figaro !!

  • Par  Le Figaro.fr 
  • Mis à jour le 26/02/2019 à 07:21 
  • Publié le 25/02/2019 à 09:30

Un syndicat de police, l’UNSA Police SDSS, dénonce l’utilisation par les manifestants de bombes d’excréments, qu’ils auraient jetées sur les forces de l’ordre en marge de l’acte XV des « gilets jaunes ». Cette méthode présenterait un risque sanitaire. 

» A VOIR AUSSI – «Gilets jaunes» : des armes saisie en marge de la manifestation à Clermont-FerrandSponsorisé par Les Maisons du Voyage ( lire la suite ... )

Après la CSG des retraités, voilà que les handicapés en couples seront ponctionnés de 270€/mois

 De Margot, . Economie 10 novembre 2017 4545 Vues

Margot

Margot

partager sur facebook

twitter

google +

Le handicap a été désigné comme étant LA grande cause du quinquennat d’Emmanuel Macron et c’est tant mieux. Tant mieux pour qui ? Pour les personnes en situation de handicap ou pour les caisses de l’état ? La question vous choque, elle est pourtant légitime car la revalorisation de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) annoncée il y a peu par le gouvernement va faire perdre jusqu’à 270€/mois aux personnes handicapées en leur appliquant le même barème de calcul que le RSA ! ( lire la suite ... )

Le grand débat ? Combien cela coûte au contribuable ?

Odesa Benoit4

Le président Macron….

Le grand débat ? 

Combien cela coûte aux contribuables???

Pourquoi tant de dépenses pour répondre à nos revendications par voie des médias…. pourquoi autant de déplacement à travers notre pays ….pourquoi augmenter la dette?????

Normalement tu es bon en chiffres ?

Pourquoi tu ne donnes aucune réponse au revendications …..

Tu es responsables d’un beau mouvement qui dure dans le temps faute de courage pour affronter la grogne de la rue …

Franchement président tu n’es pas très bon en négociations, premier président de France incapable de résoudre un mouvement gilets jaunes de quelque 51000 personnes selon l’intérieur … ( lire la suite ... )

Le Conseil de l’Europe demande à la France de « suspendre l’usage du LBD »

Pour le commissariat aux droits de l’homme du Conseil, le gouvernement doit revoir « au plus vite » la doctrine d’usage de ces armes.


Le Conseil de l’Europe demande à la France de « suspendre l’usage du LBD » « LEMONDE.FR »
ZAKARIA ABDELKAFI / AFP

La commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a rendu public, mardi 26 février, un mémorandum adressé aux autorités françaises concernant le maintien de l’ordre lors des manifestations des « gilets jaunes ». Dunja Mijatovic les invite à « mieux respecter les droits de l’homme », à « ne pas apporter de restrictions excessives à la liberté de réunion pacifique » et à « suspendre l’usage du lanceur de balle de défense ». ( lire la suite ... )

Mobilisation Gilets Jaunes Paris : les vrais chiffres

(voir la démonstration en vidéo ci-dessous)

Gilets Jaunes à Paris, les Vrais Chiffres dévoilés.

Nous avons placé une caméra sur les parcours des manifestations Gilets Jaunes du 19 janvier (Acte 10) et 23 février (Acte 15).

Il en ressort que les chiffres fournis par le ministère de l’Intérieur sont 5 à 10 fois inférieurs à la réalité.

Ce n’est pas tout ! Nos estimations sont elles-mêmes sous évaluées.

Les défilés parisiens commençant vers 11h00 et se dispersant vers 18h00 (soit 7 à 8 heures de présence), nombre de Gilets Jaunes rejoignent ou abandonnent les défilés en cours pour cause d’obligations. ( lire la suite ... )

Vous payez un ministre pour dire à vos enfants que le citoyen mécontent est un « monstre »

Un grand moment de média !

Un être humain qui ne sait jamais dire « je ne sais pas », « emprunté » dans tout son corps, et du début à la fin de ses paroles …

Bref un moment où la sincérité est toute du coté des enfants

Ce monsieur est payé avec nos impôts pour savoir, donc il sait, et il va expliquer à vos enfants où est ce que nos CRS vont frapper avec des armes semi-léthales les citoyens qui manifestent.

Evidemment aucune des éborgnations, des mutilations, ni des mains arrachées ne sont possibles selon les doctes démonstrations de ce monsieur … ce sont juste les faits et les dizaines de vidéo qui prouvent que les forces de l’ordre visent à la tête qui sont phantasmées … ( lire la suite ... )

Note importante : l’ISF et la réunion secrète qui a accéléré sa disparition !

21/02/2019Par Jacques Monin et Cellule investigation de Radio France

Enquête |Initialement prévue pour 2019, la réforme de l’ISF a été précipitée sous la pression d’économistes et de grands patrons, lors d’un rendez-vous secret avec des patrons du CAC 40 organisé à l’Élysée début juillet 2017.

Initialement, Emmanuel Macron envisageait de prendre son temps pour réformer l’ISF. Lors de son discours de politique général, le 4 juillet 2017, Edouard Philippe annonce sa mise en application pour 2019. ( lire la suite ... )