Censure policière du web : ça y est



Pour le retrait de la « loi Avia »7 451 personnes ont signé la pétition de Louis PÉPIN. Prochain objectif : 7 500 !
Signez cette pétition en un seul clic
Depuis le début de la crise sanitaire, c’est le premier texte qui ne concerne pas le Covid qui est présenté (et voté) à l’assemblée. Et il concerne donc la restriction des libertés d’expression sur internet. N’y voyez bien sûr aucun lien.

Ce mercredi 13 mai, l’Assemblée Nationale a donc voter la proposition de loi de Laetitia Avia « contre la haine » sur les réseaux numériques, désormais loi « antiterroriste ». Cette loi, dans la forme qu’elle a pris récemment, donne le pouvoir à la police de juger et de réprimer les contenus qu’elle juge haineux sur Internet.

La police aura désormais la possibilité de supprimer n’importe quel contenu sur internet en une heure ! Et « c’est la police qui décidera des critères pour censurer un site (en droit, la notion de « terrorisme » est suffisamment large pour lui donner un large pouvoir discrétionnaire, par exemple contre des manifestants) ; c’est la police qui jugera si un site doit être censuré ; c’est la police qui exécutera la sanction contre le site. Le juge est entièrement absent de toute la chaîne qui mène à la censure du site. » L’association La Quadrature du Net s’alarme contre ces attaques liberticides inédites.

L’avenir de la presse indépendanteBon, nous ne nous abaisserons pas à dire que la députée LREM qui défend cette loi risque elle-même la censure vu qu’elle a tenu des propos racistes et homophobes, selon des révélations dans Médiapart. On ne dira pas non plus qu’entre des propos, directs ou indirects, qui incitent à la haine envers des individus et des propos qui critiquent des institutions ou des personnalités publiques et politiques, il y a une différence. On ne dira pas non plus ce qu’on pense de la construction dégueulasse de figures terroristes sur des militant.e.s que le pouvoir stigmatise en utilisant la rhétorique de la menace des ultras, reposant sur une volonté d’asservir le peuple, de le faire rentrer, coûte que coûte, dans la norme sociale dominante, et de bâillonner tout écart. On ne dira pas, pour finir, que ce gouvernement musèle tou.te.s les dissident.e.s à grand coup de réformes autoritaires et liberticides, les travailleur.se.s qui se révoltent, les profs qui veulent la liberté d’enseigner, les soignant.e.s qui révèlent les mensonges d’État, et, aujourd’hui, même les écolier.e.s.Non, on ne le dira pas, car on n’en n’a pas le droit, mais après tout, qu’est-ce que la liberté d’expression ?L’avenir est à la prétérition : « Le fait de dire une chose en prétextant ne pas vouloir en parler. »
Article de la Quadrature du Net

« Pour rappel, la proposition de loi initiale demandait aux très grandes plateformes (Facebook, Youtube, Twitter…) de censurer en 24h certains contenus illicites, tels que des contenus « haineux » signalés par le public ou la police. Pour une large partie, ces obligations seront inapplicables et inutiles, Laetitia Avia ayant systématiquement refusé de s’en prendre à la racine du problème – le modèle économique des géants du Web – en dépit de nos propositions, reprises par tous les bords du Parlement.L’histoire aurait pu en rester à ce coup d’épée dans l’eau si le gouvernement n’avait pas saisi l’occasion pour pousser sa politique sécuritaire. Le 21 janvier, alors que la loi était examinée une deuxième fois par une Assemblée presque vide, le gouvernement a fait adopter un amendement de dernier minute renversant toute la situation.Une nouvelle obligation vient éclipser le reste de la loi, ajoutée au paragraphe I de son article 1. Elle exige que tous les sites Web (pas uniquement les plateformes géantes) censurent en 1h (pas en 24h) les contenus signalés par la police comme relevant du « terrorisme » (sans que cette qualification ne soit donnée par un juge, mais par la police seule). Si le site ne censure par le contenu (par exemple car le signalement est envoyé un week-end ou pendant la nuit) la police peut exiger son blocage partout en France par les fournisseurs d’accès à Internet (Orange, SFR…).La séparation des pouvoirs est entièrement écartée : c’est la police qui décide des critères pour censurer un site (en droit, la notion de « terrorisme » est suffisamment large pour lui donner un large pouvoir discrétionnaire, par exemple contre des manifestants) ; c’est la police qui juge si un site doit être censuré ; c’est la police qui exécute la sanction contre le site. Le juge est entièrement absent de toute la chaîne qui mène à la censure du site.Le 26 février, le Sénat avait supprimé cette nouvelle disposition. Le texte revient mercredi pour une toute dernière lecture par l’Assemblée nationale, qui aura le dernier mot. Il est indispensable que les député·es suppriment l’article 1, paragraphe I de cette loi, qui permet à la police d’abuser de son pouvoir pour censurer le Web à des fins politiques – en cherchant à censurer les attaques contre le Président ou contre la police, comme elle le fait déjà. »Signez et partagez cette pétition !
Signez cette pétition en un seul clic
Voir la page de pétition

PENSONS AU SUPER CONFINÉ

Le 18 mai débute la phase 2 de la procédure d’extradition de Julian Assange au tribunal de la Couronne de Woolwich/Belmarsh.
Répondons présents, encore et toujours, pour demeurer les indéfectibles soutiens de l’homme qui sacrifia sa vie pour la vérité contre les grandes puissances, les guerres et la liberté d’expression.

déconfin du monde

« il y a fort à parier que le déconfinement soit encore loin et qu’il sera organisé de manière à fractionner et empêcher le mécontentement d’éclater, notamment au motif qu’il faudrait sauver l’Economie. C’est ce que Macron va annoncer ce lundi 13 avril à 20H. Muni d’un haut parleur, depuis sa fenêtre, un gilet jaune de Nantes a proposé de troubler quelque peu cette annonce. C’est une très bonne idée. Si le rituel des prescriptions présidentielles autour duquel toute la nation est censée communier devant ses écrans vous fait autant gerber que nous, rendez-vous ce lundi 20h à vos balcons, à vos fenêtres ou dans votre jardin pour taper sur des casseroles, jouer de la musique (pour notre part, nous mettrons l’Age d’Or chanté par Léo Ferré), ou tout autre manière bruyante de manifester que nous ne sommes pas aux ordres. «  ( lire la suite ... )

La société qu’on nous prépare …

« On nous prépare une société où il y aura quelques personnes qui vont décider et les autres qui vont subir. » Philippe Pascot

Extrait de la «Conférence pour les Gilets jaunes du Grand Est» du 05/07/19 diffusé par Grand Angle

Voir les différentes interventions en intégralité :

1/ Richard DÉTENTE de Grand Angle : https://youtu.be/DqA0J9GOGls
2/ Olivier DELAMARCHE et Philippe BÉCHADE : https://youtu.be/ToqMEciNi2M
3/ François BOULO : https://youtu.be/nbG5NyaSyOU
4/ Philippe PASCOT : https://youtu.be/rX70DOUWlsw ( lire la suite ... )

ASSANGE notre ANGE qui meurt

Après avoir joué le chaud et le froid, tout indique que l’administration Trump sera impitoyable à l’égard d’Assange. Son extradition vers les États-Unis est exigée par le président américain qui acclamait pourtant Assange pendant sa campagne présidentielle pour rameuter les foules. À bout de force, plusieurs organismes internationaux reconnaissent la torture psychologique dont il est victime en ce moment. Poursuivi aux États-Unis pour espionnage, l’homme risque la peine capitale… ( lire la suite ... )

DROIT de manifester : Victoire juridique contre le contrôle préventif

A CEUX QUI CONTINUENT DE RESISTER , de dire NON…
C’est une victoire extraordinaire qui vient de se produire.

la 13 eme chambre correctionnelle de Paris vient d’annuler l’ensemble des réquisitions du procureur liées aux contrôles préventifs lors des manifestations.

Le 25 mai , plus de 7000 contrôles préventifs avaient été effectués sur les routes, les gares, et aux abords de la manifestation parisienne . 
L’ensemble de ces procédures a été déclarée illégale. ( lire la suite ... )

GJ magazine possède les instructions LREM pour le 14-07 !!

https://www.gj-magazine.com/gj/exclu-gj-mag-on-sest-procure-les-instructions-lrem-pour-le-14-juillet/

Recevez les alertes des gilets jaunes en direct sur votre téléphone avec notre application gratuite! 

▶ Téléchargez pour : Androïd | iPhone ◀

Un saisissant panorama de la situation mondiale dans lequel les gilets jaunes ne sont pas délaissé.e.s

Pour écouter la partie directement afférente aux gilets jaunes aller à la 52ème minutes (sur 1h25 en tout), mais tout le reste est très instructif dans le sens où ce plaidoyer pour la lutte est une véritable leçon d’éducation-information populaire. Edwy Plenel n’a pas froid aux yeux !

La dictature en marche: supprimer le RSA aux manifestants !

Après les pires violences policières et judiciaires depuis la guerre d’Algérie, un projet de loi MAC40 prévoyant la suppression du RSA pour les manifestants chargés du moindre délit par la milice Macron. Le temps approche d’une révolution.

28 mars 2019- Luttes Invisibles

Sur le site de l’Assemblée nationale, une nouvelle proposition de loi vise les casseurs: des élus LR proposent de priver les manifestants violents de leurs droits au revenu de solidarité active (RSA). ( lire la suite ... )

Contrôle de police abusif …

Cette journaliste marchait dans la rue quand elle est tombée sur le contrôle de police d’un homme noir. Elle a senti que quelque chose n’allait pas et a décidé de filmer. Regardez la suite de la scène…

Gilets Jaunes et Écolos Vertueux : une seule et même cause ?

Attention voilà un point de vue qui nous vient du Canada, du Québec plus précisémmenet. Très différent de ce dont nous avons l’habitude, intéressant à connaître … le discours décape et risque fort d’en étonner plus d’un.e … pourtant l’auteure de cette vidéo ne tombe pas de la dernière pluie (si je puis dire vu le sujet traité !), notamment en termes de souveraineté. (Ghis – c’est son nom – est ex-médecin, ex-mère de famille, ex-citoyenne, etc. Elle a aujourd’hui 78 ans, toujours aussi militante anti-institutionnelle très active dans son engagement contre toute forme d’autorité extérieure nous privant de notre libre arbitre …) ( lire la suite ... )

Modalité du RIP : votre participation sera visible de tous !

Modalité qui n’était écrite que dans les petites lignes des conditions générales …

Modalité non négligeable de cette seconde partie de protocole de RIP consistant à rassembler 4,5 millions de signatures

Tous les noms de participants seront publics (non « aspirables » via moyen informatique)

Voir article numérama

Le processus est-il délibérément complexifié ?

Voir l’article de 20minutes

Rue : une nouvelle arrestation de comédien.

Après Le Choeur de l’art mais Rouge verbalisé à Caen, Alix embarqué à La Rochelle, c’est au tour des Décatalogués d’être empêchés de jouer leur théâtre de rue.

 » Hier, comme certains le savent, à l’heure où je devais jouer, j’ai été arrêté par la police. Oui, arrêté. J’ai du mal à le réaliser en l’écrivant. Je n’ai pas dormi de la nuit, j’essaye de trouver une logique morale, légale, à cette situation mais tout raisonnement abouti à une impasse. ( lire la suite ... )