Sanofi : 100 millions de CICE, refuse de payer ses victimes + patron légion d’honneur

Article de François RUFFIN

Madame la Ministre, comment osez-vous ?

Vendredi dernier, je présentais mes vœux à Abbeville. Sabine est venue me trouver, le visage rougi. Epileptique, elle a pris de la Dépakine, y compris durant sa grossesse. Elle a donné naissance à Anne, vingt ans maintenant, qui souffre d’autisme, et qui, dernièrement, perd la vue, et qui risque de devenir aveugle : « Je suis tellement inquiète, je ne dors plus, me confiait donc la mère. Tellement stressée que ça me fait péter des muscles. Mon docteur ne croyait pas ça possible. Et tu as vu, ils ont remis la Légion d’honneur à Weinberg ? » ( lire la suite ... )

Mai maintenant

Un bel article sur l’esprit de mai (68) en décembre :

Mai, le joli mai en barque sur la colère des peuples. L’éternel esprit de mai a soufflé sur les frimas de décembre et fait éclore en janvier les fleurs de la révolte. Des fleurs de contre-feu.

 © formesdesluttes.org

… Les populations diverses manifestent ensemble, malgré les intimidations musclées de la police qui encage les cortèges par de multiples rangées de robots caparaçonnés, casqués, prêts à dégainer le tonfa et la lacrymo puisque le pouvoir les a achetés pour ça. Sur les pavés, ambiance de colère mais de fête : dynamisme collectif, solidarité dans la lutte. Aux fenêtres des immeubles, on applaudit, on épingle des messages de soutien. Sur les échafaudages, les travailleurs s’arrêtent le temps que passe le long ruban bruyant, c’est-à-dire pendant des heures. D’en bas on appelle chacun et chacune à rejoindre les manifestants. Lire l’intégralité de l’article ( lire la suite ... )

Désyntox des AFFIRMATIONS RETRAITES du gouvernement

CE QUE DIT LE GOUVERNEMENT CE QUE CA VEUT DIRE EN REALITÉ
Le système par points est plus équitable : chacun cumule ses propres points
en fonction de sa carrière...
… Le système par points pénalise toutes les carrières, notamment les plus hachées : chômage, intérim, maladie, etc. Moins on gagne durant sa carrière, moins on cumule des points! Les salariés pauvres deviendraient des retraités miséreux !.
Les points se cumulent sur
toute la carrière…
et non plus sur les 25 meilleures années (privé) ou les 6 derniers mois ( public). Donc, une baisse générale des pensions (-30 % en moyenne)
L’âge d’équilibre est fixé à 64 ans… …avec un malus de 5 % par an pour ceux qui partiront dès 62 ans : on va être contraint de travailler plus longtemps où à partir avec une retraite amputée ( la moitié de ceux qui partent à la retraite ne sont plus en emploi). L’espérance moyenne de vie en bonne santé tourne autour de 64 ans.
Il n’y aura pas de retraite en
dessous de 1000 euros…
…soit 30 euros de plus que le minimum actuel (et encore si vous avez une carrière complète =43 annuités) : quel cadeau !.Sinon
ce minimum sera proratisé. Ce minimum de 85 % du SMIC net faisait l’objet de l’article 4 de la loi Fillon de 2003 et devait être effectif à partir de 2008. Il n’a jamais été appliqué.
Les femmes sont les grandes
gagnantes de la réforme…La p
maternité serait compensée à ..
100%dès le premier jour
d’arrêt sur la base du revenu
de l’année précédente…
Il y aurait des droits familiaux
dès le 1
er enfant(majoration de

5%par enfant au père ou à la
mère)…
Dans le système actuel, la période d’interruption familiale pour la maternité est déjà prise en compte entièrement.
Sur les droits familiaux, on attribue actuellement des majorations de durée d’assurance de 2 ans à la mère ( dont un attribuable au père) dans le régime privé et de 6 mois dans la FP et une majoration de 10 % au père ou à la mère à partir de 3 enfants. Donc, un système par points plus
défavorable.
La solidarité entre les générations est maintenue... …On aura pas la même retraite selon notre année de naissance:1975, 1985,2004:La retraite est un droit, pas une tombola !.
Les jeunes nés à partir de 2004 seront les plus
maltraités !. Où comment appauvrir des générations entières quand elles arriveront à l’âge de la retraite.
Nous maintenons la retraite par répartition. Il n’est pas
question de capitalisation…
La baisse générale des pensions va pousser ceux qui le peuvent à recourir à des produits d’épargne privée( Fonds de pension). Cela va encore accentuer les inégalités et remettre en cause la solidarité .

Ce qui précède correspond à l’analyse conjointe de l’intersyndicale CGT- FO-CFTC-FSU-SOLIDAIRES soutenue par les Gilets Jaunes.

Ajoutons que le géant américain de la Finance, le gigantesque gestionnaire d’actifs BLACK ROCK ( 7000 milliards de Placements) lorgne sur l’épargne hexagonale et attend que la loi PACTE et la réforme DELEVOYE lui ouvrent les portes de ce marché. Cette opération serait facilitée par l’accession d’Emmanuel MACRON à l’Elysée qui cultive ses relations avec le PDG de ce fonds, Larry FINK. N’oublions pas l’attribution scandaleuse de la légion d’honneur au PDG France de BLACK ROCH et la gestion calamiteuse du cas DELEVOYE par ceux qui se veulent «  les premiers de cordée ». ( lire la suite ... )

Formes des luttes

Une façon originale et percutante de faire grève :

Formes des luttes a désormais réuni les images de plus d’une trentaine de graphistes, artistes et collectifs différents. 32 images sont désormais disponibles en autocollants, diffusées à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires en début de manif parisienne.
52 sont d’ores et déjà téléchargeables et imprimables librement (dans le cadre de la mobilisation et sans usage commercial) ici : https://frama.link/FormesDesLuttes
Formes de luttes a participé également en fin de cortège avec les secteurs de la culture avec des bras pour porter toutes ces images en panneaux.
Pour nous contacter, recevoir un colis d’autocs, nous proposer une image, nous proposer votre aide, écrivez-nous à formes.luttes@gmail.com
Pour nous soutenir, c’est toujours sur https://www.lepotsolidaire.fr/pot/erm8v6j5
Bonne lutte !

Construisons NOTRE système universel de retraites

Simultanément à la phase de contestation légitime qui perdure, notamment sur les retraites, il est important de (continuer à) proposer des solutions pour passer à autre chose. C’est le cas de cet article de Benoît Borrits sur le blog de Médiapart. Je vous laisse découvrir …

 » Une fois de plus, un gouvernement élu propose une « réforme » contre l’avis de l’opinion qui sera avalisée par un parlement à la botte. Et si, au lieu de subir, nous pouvions enfin être en mesure de définir notre propre système de retraites, un système qui répond à nos aspirations et qui constituera un véritable pacte social entre les générations ? «  ( lire la suite ... )

L’Unsa, 1er syndicat à la RATP appelle à “élargir“ le mouvement et à l’installer ”dans la durée”

L’intersyndicale appelle à une forte mobilisation le 17 décembre

Les syndicats tous d’accord contre la réforme des retraites, un article à lire sur le huffpost!

https://www.huffingtonpost.fr/entry/reforme-des-retraites-de-la-cgt-a-la-cfdt-un-front-syndical-uni-appelle-a-la-mobilisation-le-17-decembre_fr_5df13c1de4b0b75fb536bb62

Attention cependant, il ne fait aucun doute que le gouvernement nous prépare des petites mesurette en plus pour nous faire passer la pilule avec l’aide des médias et de la CFDT…

La série de mensonges de Darmanin à propos des retraites.

Retraites: un ministre a-t-il le droit de mentir?

Le JDD, journal possédé par le groupe Lagardère, a publié le dimanche 1er décembre une interview atterrante de Gérald Darmanin, sur la réforme des retraites. Atterrante, oui car elle multiplie les mensonges. Nous les rectifions ici.

  • 162 COMMENTAIRES
  • 226 RECOMMANDÉS
    • A +
    • A –

    Le JDD, journal possédé par le groupe Lagardère, a publié le dimanche 1er décembre une interview atterrante de Gérald Darmanin, sur la réforme des retraites. Atterrante, oui car elle multiplie les mensonges.

    Darmanin prétend que son gouvernement va « sauver nos retraites et celles de nos enfants ». Pourtant, les retraites ont déjà été sauvées par Balladur en 1993, par Fillon en 2003, par Woerth en 2010. Les projections du COR (Conseil d’orientation des retraites) montrent que le système actuel peut fonctionner en quasi-équilibre jusqu’en 2070. Certes ces projections sont discutables puisqu’elles comportent une baisse de 26% du niveau des retraites par rapport aux salaires, mais, la réforme préconisée comporte une baisse identique puisqu’elle se plie à la même contrainte : ne pas augmenter le ratio dépenses de retraites/PIB. ( lire la suite ... )

5 minutes et 4 faits pour convaincre de l’absurdité de la réforme des retraites

1 – Notre régime de retraite et la sécurité sociale dont il fait partie ne sont pas en danger financier et il n’y a donc pas nécessité à faire travailler les gens plus longtemps ou à réduire le niveau des futures pensions.

2 – Non, notre espérance de vie n’est pas en constante augmentation et cela ne justifie pas qu’on travaille plus longtemps.

3 – Augmenter l’âge de départ à la retraite (ou “âge pivot”) ne nous fera d’ailleurs pas travailler plus longtemps mais simplement gagner moins. ( lire la suite ... )

MARCHE OU GRÈVE #2 : Gilets jaunes, Bernard Friot, violences policières et convergence

Un large panorama de la situation de la grève sur toute la France et surtout cet entretien clé avec Bernard Friot qui martèle avec sa détermination habituelle par une argumentation sans faille le véritable enjeu : la sortie du capitalisme ne pourra se faire (et donc toutes les revendications quelles qu’elles soient ne pourront aboutir) tant que l’on ne changera pas sa façon de considérer le travail et les travailleur.se.s … pour la question des retraites, cala signifie que, contrairement à ce que veulent nous faire croire tous les dirigeants, les retraité.e.s sont des travailleur.es.s (et non pas des non-travailleur.se.s) qui ont droit (dès 50 ans) à la poursuite de leur salaire. Ecoutez Bernard Friot, et réécoutez le pour bien compendre cette pensée profondément révolutionnaire au sens le plus noble et le plus fort du terme. Si l’on ne veut pas continuer à sa faire balader par le gouvernement actuel – pour ne parler que de la France – il va falloir changer de slogan, arrêter de quémender un aménagement de la réforme qui ne nous donnera au mieux que des miettes (vous l’avez compris, E.Philippe ne lâchera rien sur le principe qui nous met prisonnier du « marché de l’emploi » et nous positionne comme des retraités non-travailleur.se.s n’ayant droit qu’à une pension en fonction de leurs cotisations). Bonne écoute et prenons en de la graine ! ( lire la suite ... )

Préfet DIDIER LALLEMENT : MÉPRIS DES GENS, MÉPRIS DES LOIS.

Article original – vududroit

19 NOVEMBRE 2019RÉGIS DE CASTELNAU8 COMMENTS

Un garde chiourme sans état d’âme

L’aveu du préfet de police de Paris Didier Lallement filmé le 16 novembre a un énorme mérite, révéler la vérité d’un moment politique dans tous ses aspects. Répondant à une dame pacifique lui disant être gilet jaune, il ne va pas hésiter, lui le haut fonctionnaire qui devrait observer une neutralité républicaine, à proférer cette phrase de guerre civile : « nous ne sommes pas dans le même camp Madame ». Le tout en déployant une démarche chaloupée dont il doit penser qu’elle pose son homme, alors qu’elle est encore plus ridicule que celle d’Aldo Maccione qui lui avait le mérite de vouloir nous faire rire. Didier Lallement n’est pas là pour nous faire rire, il est là pour réprimer, pour intimider, et empêcher l’usage de la liberté constitutionnelle de manifestation. À ceux qu’Emmanuel Macron lui a désignés comme ennemis : « la foule haineuse ». Une petite visite sur YouTube permet de trouver un florilège de ses différentes interventions où alternent, déclarations martiales, coups de menton et rodomontades. Le préfet de police de Paris dont le prédécesseur débarqué avait été jugé trop respectueux des libertés publiques, y fait preuve d’une certaine franchise : il est là pour cogner. Rejoignant ainsi la cohorte d’aventuriers politiques ou d’aventuriers tout court qui entourent Macron et qui proviennent quasi-systématiquement du PS. Castaner, Ferrand, Belloubet, Le Drian, Griveaux, Benalla, Taché, Kholer, Emelien, Strzoda, Ndiaye, Guillaume, etc… etc… sont maintenant flanqués d’un garde-chiourme sans état d’âme. ( lire la suite ... )