Un an après, les « people » commencent à montrer âme : Franck Dubosc

Un monsieur pas haineux du tout vous fait la leçon :

« Les Gilets jaunes, c’est du passé. Vous êtes trop haineux, trop hargneux. À dégager. »

«Il faut penser l’utopie comme quelque chose de réalisable»

A l’approche de la date d’anniversaire du début des Gilets Jaunes, le 17 novembre dernier, et tandis qu’un début d’embrasement mondial populaire fait vaciller ici et là le système néo-libéral, nous avons réalisé un entretien avec Geneviève Legay. Depuis sa violente agression le 23 mars dernier, elle garde d’importantes séquelles, mais continue la lutte, la tête haute et le cœur grand. Lire l’entretien-interview sur Médiapart

Travailler mon c**

Ne travaillez pas, vous serez traqués. Travaillez, vous serez floués. A l’heure de la « réforme » du chômage, tandis que la CAF me colle un procès parce qu’elle me réclame un papier qui n’existe pas, et que mon boulot salarié me rapporte à peine la moitié du smic, j’ai envie de dire un peu ce que je pense aux apologistes macroniens du travail-à-tout-prix et de la lutte-contre-l’assistanat.

Lire l’article au complet

Nouvelles des actions de convergence en cours

Quelques nouvelles des actions de convergence en cours. N’hésitez pas à nous parler des vôtres.

La coordination de l’Isère
Le coordination d’Isère organise une convergence des luttes pour le 16 novembre. Ci joint le tract.
Pour l’instant les signataires sont : solidaires Isère, CGT, unsa, extinction rébellion Isère, alternatiba Isère, anv cop21 Isère, front social, fridays for future, collectif féministe nous toutes 38. Doit normalement nous rejoindre après leur réunion de bureau : FO, FSU, CNT
Les réunions se passent bien. La convergence est en route. ( lire la suite ... )

Rond point de NAVES samedi 9 à partir de 13h

💛

Bonjour tout le monde Le mouvement des gilets jaunes n’est pas mort… Venez samedi 9, à partir de 13h, au rond-point de Naves.

Distribution de tracts et préparation du week-end anniversaire des 16 et 17.A Samedi

(message à transmettre  svp)

Lubrizol Rouen … sketch !

ROUEN : UN ANCIEN SALARIÉ DE LUBRIZOL TÉMOIGNE

« On travaillait avec du phénol, c’est un produit si toxique que si on en déverse 25 cm² sur votre corps, en moins de 2 ans vous développez un cancer et en mourrez. Tout ça a brûlé, s’est vaporisé, et on ne sait rien. […] C’est l’équivalent d’une marée noire, mais sur terre. »

Un ancien chimiste qui a travaillé pendant 3 ans à Lubrizol, l’usine partie en fumée à Rouen, témoigne sous couvert d’anonymat auprès du média Révolution Permanente. Pour lui, les produits qui ont été dispersés dans l’atmosphère sont très toxiques, et « la gestion de crise a été catastrophique ». « Ils n’étaient pas prêts à évacuer une ville de 100.000 personnes, connaissant la nature des produits, ça aurait du être fait, ne serait-ce que par principe de précaution ». Un témoignage édifiant qui dévoile les dessous d’un véritable scandale d’Etat. Voici l’interview complète : ( lire la suite ... )

ASSANGE notre ANGE qui meurt

Après avoir joué le chaud et le froid, tout indique que l’administration Trump sera impitoyable à l’égard d’Assange. Son extradition vers les États-Unis est exigée par le président américain qui acclamait pourtant Assange pendant sa campagne présidentielle pour rameuter les foules. À bout de force, plusieurs organismes internationaux reconnaissent la torture psychologique dont il est victime en ce moment. Poursuivi aux États-Unis pour espionnage, l’homme risque la peine capitale… ( lire la suite ... )

Pourquoi suis-je cadre et gilet jaune : témoignage

Après des mois de manipulation, dépeints comme des casseurs, des fainéants, des antisémites, des violents, des gueux, des paysans, des illettrés, des gauchistes et des fascistes, bref, tout et n’importe quoi tant que nous fûmes présentés comme des rebuts de la société, il est temps de prendre la parole, de réaffirmer notre image, de dire qui nous sommes.

Un parmi d’autres, je vous propose ici mon témoignage, pour dire haut et fort notre diversité, notre pluralisme, notre force. Lire la suite ( lire la suite ... )

Un projet de loi prévoit d’infliger des amendes de 500€ aux sans abris

Une mesure bien « planquée » dans le projet de loi « relatif à l’engagement dans la vie locale et la proximité de la vie publique », prévoit dans l’article 15 d’infliger une amende de 500€ aux sans-abris qui s’installent sur la voie publique ou le domaine public par exemple sous une tente ou un abris de fortune, sur le trottoir, dans un square, ou même dans la forêt, ou qui stockent leurs biens dans un recoin ou les transportent dans un caddie … ( lire la suite ... )