Contrôle de police abusif …

Cette journaliste marchait dans la rue quand elle est tombée sur le contrôle de police d’un homme noir. Elle a senti que quelque chose n’allait pas et a décidé de filmer. Regardez la suite de la scène…

( lire la suite ... )

Samuel Wambre (conférencier Ric à Brive) tire le portrait des gilets jaunes de Figeac …

Samuel et Véronique, les deux jeunes citoyens de Figeac venus animer la réunion citoyenne sur le thème du RIC à Brive en janvier 2019, ont aussi d’autres talents …

Pour aujourd’hui, parlons de Samuel, qui est dessinateur de BD dans la vie (voir son album « Les Pestiférés » en vente ici) et qui a pris le temps de faire le portrait des gilets jaunes de Figeac …

Voici l’oeuvre :

Portrait de Gilets Jaunes par Samuel Wambre

Ca ne vous rappelle pas d’autres oeuvres d’art liées aux gilets jaunes ?

( impossible de ne pas faire le parallèle avec le magnifique portrait de Marcel visible dans le film de Ruffin « J’veux du … ( lire la suite ... )

Procès suite à collectage et retour de lacrymos à la préfecture

Angélique et Geneviève poursuivies pour avoir rapporté les grenades lancées à Notre-Dame-des-Landes l’an dernier

Des centaines de grenades lacrymogènes déposées devant la préfecture de Loire-Atlantique à Nantes, le 19 avril 2018. / © DAMIEN TRIOMPHE / RADIO FRANCE
Des centaines de grenades lacrymogènes déposées devant la préfecture de Loire-Atlantique à Nantes, le 19 avril 2018. / © DAMIEN TRIOMPHE / RADIO FRANCE

Article FRANCE3

Deux militantes comparaissent, ce 3 juin, en appel à Rennes, pour avoir déposé, devant la préfecture de Loire-Atlantique, des grenades utilisées par les forces de l’ordre lors des opérations d’expulsion à Notre-Dame-des-Landes, au printemps 2018. Elles avaient été relaxées en première instance.

Par Myriam ThiébautPublié le 03/06/2019 à 11:32 Mis à jour le 03/06/2019 à 14:41Auprès des militants de Notre-Dame-des-Landes,  l’affaire a pris le nom de « retour à l’envoyeur ». Le 19 avril 2018, … ( lire la suite ... )

Ceci n’est plus la France, Témoignage : lors d’une manif Gilets jaunes

Au Mans, un couple de manifestants a été victime de violences policières : « On a commencé à se faire insulter, et là je vois mon mari sur le côté. Ils m’ont mise en joue avec le LBD et mon mari est arrivé pour baisser leur arme, pour les calmer. C’est parti en cacahuète, ils nous ont frappés et mis des coups partout. Mon mari s’est allongé sur moi pour me protéger. Mais à cause des gaz, il s’est retrouvé en détresse respiratoire. Il a fait un arrêt cardiaque il y a deux ans. Ma fille est pompier volontaire, ils ont refusé qu’elle vienne l’aider. Les street medics n’ont pas eu le droit d’intervenir non … ( lire la suite ... )