Vaccin Pfizer-BioNTech : 5 morts en france / 139 effets graves

Selon le ministère de la Santé, 139 cas d’effets indésirables graves ou inattendus sont recensés en France. Cinq personnes sont décédées après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech. Trois décès sont enregistrés à Nancy. Olivier Véran, le ministre de la santé, a réagi.

Publié le 19/01/2021 à 17h37 • Mis à jour le 19/01/2021 à 19h36
Le ministre de la santé, Olivier Veran en déplacement à Nancy. s’est exprimé sur le sujet : « Il y a évidement dans le cadre du suivi de pharmacovigilance des études qui sont faites par les autorités sanitaires en lien avec les médecins pour déterminer s’il y a un lien ou non avec la vaccination »
Le ministre de la santé, Olivier Veran en déplacement à Nancy. s’est exprimé sur le sujet : « Il y a évidement dans le cadre du suivi de pharmacovigilance des études qui sont faites par les autorités sanitaires en lien avec les médecins pour déterminer s’il y a un lien ou non avec la vaccination » • ( lire la suite ... )

Communiqué de la coordination #StopLoiSécuritéGlobale, dont la LDH est membre

48 heures après les Marches des libertés, qui ont réuni 200 000 personnes dans 88 mobilisations recensées par la coordination, un autre bilan doit être dressé. Celui de l’arbitraire policier et judiciaire.

Si l’écrasante majorité des cortèges a pu s’ébranler dans le calme et la détermination, Paris, Montpellier, Lyon, Limoges et Toulouse ont connu des entraves graves à la liberté de manifester.

À Paris, l’accès au cortège a été interdit à plusieurs véhicules sonorisés de l’Union des collectifs LGBTQ+, du Syndicat des Organisateurs Cultures Libres et Engagés, du Collectif des Sound Systems d’Ile-de-France et du Comité de Soutien IDF aux inculpé-e-s de la Maskarade. Ces camions visaient à porter nos discours revendicatifs avant même de jouer la moindre musique. D’abord dispersés dans les avenues adjacentes au point de rassemblement, les véhicules ont ensuite été saisis. Selon les déclarations de la préfecture de Police, l’interdiction avait pour « prétexte que le style de musique qui allait être joué ne correspondait au style habituel des manifestations. » Ainsi donc, non seulement la police souhaiterait décider qui peut filmer quoi, avec l’article 24 de la loi Sécurité globale, mais elle prétend désormais également jouer les arbitres des élégances musicales. Bientôt les slogans devront-ils être déposés avant les manifestation ? ( lire la suite ... )

Très bonne analyse du discours de Castex du 14 janvier

Pourquoi un couvre feu à 18h qui ACCENTUE l’agglutinement des gens dans les transports en commun / supermarchés et porte un coup encore plus rude à toute l’économie de base ?

Pourquoi rien sur les soins qui fonctionnent, ont des études probantes, sont recommandés par l’académie de médecine

et TOUT au profit des vaccins des grands labos ?

LETTRE de Charlélie COUTURE à MACRON: « NOUS sommes en guerre, oui !

NOUS sommes en guerre, oui ! NOUS, les non-essentiels, NOUS, les inutiles, NOUS, les riens, NOUS, les Lumières plongées dans l’ombre, NOUS, les Gens de l’Esprit et de la Culture, NOUS, les restaurateurs, ceux des plaisirs de la bouche et du plaisir tout court, Oui, NOUS sommes en guerre, NOUS, les personnels et techniciens du spectacle, ceux des théâtres et des cinémas, NOUS, les Acteurs et les Comédiens mis aux arrêts forcés, NOUS, les Musiciens, NOUS tous que vous considérez comme des paresseux mais ne rêvons que de travailler, Et tous ceux de la nuit, ce monde qui vit la nuit, cette nuit NOIRE que vous associez au Mal, cette peur médiévale qui accompagne la nuit quand le Diable revient, ce Mal qui grandit quand le soleil s’est couché, -désormais après 20 h-, ce Mal viral dont la définition change au gré de vos humeurs, cette menace invisible d’abord définie comme létale, mais dont la dangerosité s’estime désormais en termes de « cas », (d’où la suggestion de recourir à des tests massifs afin d’obtenir des grands nombres impressionnants), dans l’intention de soumettre à se faire faire vacciner dans l’urgence une opinion publique de plus en plus sceptique, malgré la pression permanente des médias, elles-mêmes sous surveillance. ( lire la suite ... )

Trump, l’échec impossible

Si c’est encore le cas pour vous, arrêtez de continuer à croire la propagande médiatique qui se déchaîne aujourd’hui, signe de son agonie : ce qui se passe en Amérique nous impacte directement et nous allons bientôt le voir avec les évènements qui vont se dérouler, d’abord dans l’ombre (arrestations), puis au vu et au su de tout le monde (révélations).

Le titre de cet article n’est pas un scoop ni une surprise, nous relayons l’information depuis des semaines, mais cela fait du bien de vérifier que notre engagement à transmettre les vraies infos se vérifie et se confirme chaque jour, en voici deux exemples (et il en existe bien d’autres) : ( lire la suite ... )

Tout 2021 en confinement ?

Merci de regarder ce qui se passe chez nous : l’info du jour en
France c’est ceci :
« A défaut d’inscrire tout de suite dans la loi «un régime pérenne de
gestion des urgences sanitaires», le gouvernement prévoit de prolonger
un état d’urgence sanitaire strict jusqu’au 1er juin et un régime
transitoire jusqu’au 31 décembre 2021. »

Source Libération ici () Des réactions ici (*)

L’ETAT d’URGENCE SAINTAIRE c’est quoi ?
C’est les pleins pouvoirs au président.
Les députés ne sont plus que des éléments de décor. ( lire la suite ... )

Le QG des gilets jaunes de Carcassonne encore vandalisé !

Pour la nième fois (6, 7, 8 ?) et bien sûr nuitamment, un ou des courageux anonymes ont tenté de détruire, en vain, le siège des gilets jaunes de « Carcassonne en colère », rond-point de Charlemagne, à Carcassonne …
Contrairement à ce que pensent et écrivent ces tristes personnages – bien évidemment sous pseudo – sur les réseaux dits sociaux, cet endroit n’est pas un lieu de débauche et de perdition où alcools et drogue coulent à flots, où se trament et se fomentent on ne sait quels complots ou révolution, mais un lieu de rencontre et d’abri où chacune et chacun peut partager ses craintes et ses espoirs en buvant un gobelet de café.
Le QG comme tous l’appellent, est un lieu convivial construit de toutes pièces et entretenu, trop souvent réparé en fait, par les gilets jaunes où se côtoient les militants pour une société plus juste et plus équitable, d’autres qui n’acceptent plus un monde qui va à vau-l’eau, d’autres encore que la société et le chômage ont laissés (jetés !) au bord du chemin, d’autres enfin qui retrouvent en ce lieu un peu de la chaleur humaine qu’ils ne trouvent plus à leur domicile ou dans leur quartier.
Au QG, le chômeur côtoie l’électricien ou le cuisinier, le viticulteur ou le professeur, le jeune précaire discute avec le maçon ou la secrétaire, le retraité refait le monde avec l’écologiste, l’infirmière et le sans papier, le militant syndical échange avec la jeune serveuse et le gendarme en retraite.
Au QG, la parole est libre, pas de dispute, pas de cris, pas un mot plus haut que l’autre.
Au QG, on discute, on échange, on conteste, mais on respecte l’autre, celui qui ne comprend pas, celui qui ne veut pas comprendre comme celui qui pense autrement…
Au QG, chacun apporte au groupe ce qu’il est, ce qu’il a, ou ce qu’il peut, y compris sur le plan matériel, un gâteau ou des crêpes « maison », une bouteille, quelques fruits ou légumes du jardin, un paquet de gâteaux secs ou quelques friandises à partager…
Au QG, comme dans l’action, les consignes sont claires et partagées par tous les gilets jaunes : dans les actions engagées, les manifestations, pas de violences, pas de gestes répréhensibles !
Au QG, les gilets jaunes sont chez eux, en toute légalité : Le terrain appartient au département de l’Aude et le président du Conseil Départemental a donné son accord pour leur installation… ( lire la suite ... )

Le principal but de la vaccination : traçage complet des individus

Le principal but de la vaccination est de parvenir à une normalisation du port d’identité numérique par chaque citoyen. Il sera en effet permis que le contrôle de ses droits d’accès à différents lieux (restaurants, boutiques, gares etc.) se fasse de manière automatique, ce qui ouvrira un immense marché, celui des objets connectés, tellement savoureux qu’il est capable de transformer des informaticiens en virologues.
Cela permettra également l’introduction d’une monnaie numérique déjà préparée par la suppression progressive de l’argent liquide.
Il y a deux cas à considérer :
– Port d’identité numérique non intimement liée au corps : mobile, bracelet, montre, sac à main…
– Port d’identité numérique intimement liée au corps : bague, puce sous la peau, identification génique…
Dans le second cas il sera impossible, sauf opération chirurgicale, de se débarrasser de son identité.
Dans un premier temps, seul le premier cas est à considérer sérieusement. Ce n’est que lorsque l’usage d’une identité numérique sera normalisé par l’habitude (de vivre autrement) que le second cas s’imposera naturellement pour renforcer la sécurité de l’usage.
Aujourd’hui, ce port d’identité numérique est déjà réalisé via nos mobiles, mais aucun usage n’en est fait, sauf marginal comme dans le cas de l’application TousAntiCovid. Tout le monde a le droit d’entrer dans n’importe quelle boutique et de voyager sans être obligé d’avoir un portable. D’autre part, le traçage des déplacements permis par un mobile est très grossier, sa précision étant comprise entre 1 et 10 mètres. On peut considérer que pour l’instant, avoir un portable est inoffensif.
Tout cela pourrait changer avec le contrôle vaccinal automatisé et la généralisation des objets connectés via la 5G et même dès la 4G. En particulier le traçage ne serait plus réalisé par GPS, mais par analyse et triangulation de signaux via les objets alentours et sera à terme 100 à 1000 fois plus précis, à mesure que la technologie évoluera.
Le port non lié au corps d’identité numérique, dans un environnement peuplé d’objets connectés (maisons, voitures, routes, villes…) permettrait les recueils de données suivants par une I.A. :
– Vérification d’autorisation d’accès pour les vaccinés
– Contrôle de vitesse et stationnement (voiture connectée)
– Identification de toutes sortes d’infractions à la conduite
– Identification des personnes avec qui l’on déjeune
– Mémorisation de tous les déplacements
– Calcul de temps de travail ou temps de présence…
– Détection de déplacement inhabituel…
– Etc
Il convient de préciser qu’aucune loi ne pourrait empêcher l’implémentation des algorithmes correspondants, mais seulement en interdire l’usage.
Toutefois, il serait extrêmement difficile de détecter qu’un tel usage n’est pas effectué. Seule son exploitation pourrait être rendue visible, mais cela laisse une grande place à une exploitation inavouée, par exemple par une société d’assurance où le calcul des droits est déjà réalisé de façon informatique.
Considérons maintenant le deuxième cas, et allongeons la liste précédente :
– Maison intelligente (interactions, commandes, dialogues…)
– Analyse d’activités privées (dormir, lire, faire l’amour…)
– Surveillance de l’activité des enfants
– Analyse des interactions familiales
– Analyse de situation (repos, activité, chute…)
– Analyse de comportement (geste brusque, activité sportive…)
– Détection et mémorisation des habitudes
– Etc
J’en oublie certainement, sachant qu’il est difficile d’imaginer d’avance tout ce que la quatrième révolution industrielle pourrait nous inventer. Je ne parle ici que d’un transhumanisme très doux, presque acceptable, sans faire référence à quoi que ce soit d’intrusif comme une puce dans le cerveau, des nanorobots dans nos veines ou une vision artificielle et connectée. Mais il va de soi que l’acceptation de ces technologies intrusives est conditionnée à l’acceptation de l’usage d’identité numérique.
La question de savoir si nous allons effectivement rentrer dans ce nouveau monde, ou pas, va donc dépendre du niveau d’acceptation du vaccin.
Il est en effet peu probable que l’on oblige chaque citoyen à porter une identité numérique lors de ses déplacements si 50% de la population n’est pas vaccinée, car on ne va pas limiter à ce point la liberté de circulation. Par contre, si seulement 5% de la population n’est pas vaccinée, il est fort probable qu’on entrera dans ce nouveau monde.
La réalité sera évidemment bien plus complexe que cette simplification binaire, qui n’a d’autre but que d’éveiller aux véritables enjeux.
Donc, je le répète, nous ne sommes pas confrontés à un problème sanitaire avec le virus. Ce problème-là est peanuts à coté du choix de société qui se trouve devant nous, qu’une politique de gouvernance mondiale semble avoir déjà fait à notre place.
Mais je le répète une fois de plus, mon avis est qu’on n’entrera pas dans ce nouveau monde.
Philippe Guillemant, le 24 novembre 2020 ( lire la suite ... )

Suite des décrochages de portraits Macron

https://www.facebook.com/876198132458513/posts/3588441951234104/?vh=e
0:39 / 0:56

26 décembre, 15:52 ·

[🔙 ACTIONS 2020 : DÉMASQUONS MACRON] 🎭

Le bilan de Macron est catastrophique. Juste avant les municipales, à deux pas de l’Elysée, Décrocheur-euses de portraits, scientifiques, expert·es, représentant·es d’organisation, ont dressé le véritable bilan de la politique climatique et sociale d’Emmanuel Macron et du gouvernement. ✊ Retrouve le vrai bilan sur https://decrochons-macron.fr/le-vrai-bilan/
🔜 En 2021, nos procès #DécrochonsMacron continuent – et sont autant d’occasions pour démasquer Macron. Les prochains sur la liste sont :
🔹Le 22 janvier 2021 à Bordeaux avec ANV Action Non-Violente COP 21 – Gironde
🔹Le 27 janvier 2021 à Lyon avec Alternatiba ANV Rhône
🔹Le 1er février 2021 à Saint-Étienne avec Alternatiba Saint-Etienne
🔹Le 16 février 2021 à Reims avec Anv-Cop21 Reims
🙋‍♀️ Rejoins-nous pour soutenir les prévenu·es et appuyer leur message ! Retrouve toutes les dates sur https://decrochons-macron.fr/les-proces/
Crédits vidéo : Detlev Boulanger, Benoît Party, Antoine Rault et Antoine Cuisnier
Merci à Zoé Bourdaud pour le montage. ( lire la suite ... )