Recasage de conseillers ministériels : ça va bouger au gouvernement

Le bateau coule, les rats quittent le navire et le grand pantouflage se met en place, « recasage » des copains qui auront de bons postes sans connaître le goût de l’effort. Mais tous ces gens devraient traverser la rue, tout simplement…
Ces derniers jours, trois membres de cabinet, notamment à Matignon, ont été discrètement bombardés à de beaux postes. Signe d’une fin de règne annoncée de Philippe?
La dernière en date est Claire Scotton, directrice adjointe du cabinet de Pénicaud. La jeune énarque a été bombardée directrice de la stratégie RH d’Orange, où elle a commencé à travailler le 2 janvier. Selon le syndicat CFE-CGC, elle triplera ainsi sa rémunération ; « elle percevra tout compris, salaires, primes, actions, retraites complémentaires… l’équivalent de 250.000 à 300.000€ par an. Alors qu’en cabinet elle devait émarger à moins de 100.000€ ».
Elle n’a aucune expérience à l’étranger alors que les salariés du groupe travaillent dans leur majorité hors de France. A Matignon, Philippe a, lui, voulu assurer l’avenir de sa chef de cabinet – qui a aussi été celle de Raffarin –, Anne Clerc, qui n’est pas haut fonctionnaire et qui n’avait donc pas de point de chute dans l’administration en cas de démission du gouvernement – après les élections européennes par exemple… Dans un décret du 19 décembre passé inaperçu dans le grand public mais pas dans la haute fonction publique, il l’a nommé préfet chargée d’une mission de service public, autrement dit sans affectation territoriale. Un joli saut de carrière.
Toujours à Matignon, le conseiller territoire, François-Antoine Mariani, qui n’est pas non plus haut fonctionnaire de carrière, a été nommé, ce même 19 décembre, commissaire délégué à l’égalité des territoires – un poste crucial en ces temps de troubles dans « la France périphérique ».
Sous Manu1er tout est inédit, jamais une telle valse de « ministres », conseillers et garde rapprochée, dont il s’est séparé contraint et forcé, dès le début de son règne. Et en plus, il est à court de munition. Alors parfois il déplace un ministre ailleurs pour avoir l’impression de faire du neuf avec du vieux. Macron et Philippe même combat ! ( lire la suite ... )

LE TOUR DES FEMMES

https://letourdesfemmes.fr/

Les femmes en nombre le samedi 18 janvier 9h – paris
Crions ensemble contre toutes les violences sociales
youtube.com/watch?v=HdcUtckn_5w
Répétition le vendredi 17/01 à 19h Marches de l’Opéra Bastille
Infos : www.letourdesfemmes.fr – Facebook : Le Tour des femmes
Premiers collectifs signataires :
Le Tour des femmes : https://www.facebook.com/letourdesfemmes
Vieilles et pas sages : https://www.facebook.com/groups/vieillesetpassages/
Femmes Gilets Jaunes : https://www.facebook.com/groups/738498696519923/
Les Soeurcières : https://www.facebook.com/groups/lessoeurcieres/
Femmes GJ 31 : https://www.facebook.com/groups/256314998582730/ ( lire la suite ... )

POURQUOI IL FAUT REFUSER LA « PRISE EN COMPTE DE LA PÉNIBILITÉ AU TRAVAIL » :

Ce texte est long, mais il donne un éclairage très intéressant sur la question.Frustration MagazineJ’aime la Page7 janvier, 08:43 · 

POURQUOI IL FAUT REFUSER LA « PRISE EN COMPTE DE LA PÉNIBILITÉ AU TRAVAIL » :

Aujourd’hui, alors que le projet de loi est « rédigé à 95% » et déjà envoyé pour relecture au Conseil d’Etat, les syndicats sont reçus au ministère du travail pour « négocier ». Et une petite carotte a été agitée sous leur nez par le gouvernement : « prendre en compte la pénibilité pour partir plus tôt à la retraite », quelle bonne idée, sociale et de bon sens ! Ce serait la « clef pour sortir du conflit » nous dit-on. La CFDT applaudit, plusieurs syndicats approuvent, les grands journalistes attendent que les grévistes rentrent chez eux. ( lire la suite ... )

CFDT

Elle ne donne pas de leçon non non

« Prié de dire si la CFDT va appeler à l’arrêt de la grève, Laurent Berger répond : « Nous n’avons pas de leçons à donner aux autres. Mais, dans une période d’hystérie collective, nous avons besoin de sortir de cette situation de blocage qui fatigue beaucoup les Français. » »

« Hystérie ». Monsieur Berger aime ce mot. Il en est coutumier. En 2016, il ne comprenait pas l' »hystérie collective » contre la loi Travail. L’histoire du mot et de ce qu’il désigne nous renvoie tour à tour à l’animal, à la sorcière, à la simulation, à la maladie psychique. Voilà donc le registre auquel Monsieur Berger renvoie une classe sociale en lutte. ( lire la suite ... )

1100 médecins démissionnent de leur fonction administrative dans les hôpitaux publics

Économies faites sur l’hopital = 10 milliards en 10 ans

+15% de productivité en 10 ans pour 2% d’augmentation de salaire

les salaires d’ infirmières en france sont au 28ème rang sur les 32 pays de l’Ocde

La proposition du premier ministre = 200 millions par an pendant 3 ans (sur un budget de plus de 80 milliards)

Ces 1100 médecins démissionneront le 26 janvier si la réponse du gouvernement n’est pas satisfaisante.

Il y a 400 postes d’infirmiers vacants rien qu’à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris », où 900 lits ont été fermés faute de personnel ( lire la suite ... )

« FIN DU MOI, DÉBUT DU NOUS » : UN SUPER FILM SUR LE ROND-POINT D’ALBY, DISPONIBLE GRATUITEMENT…

Article de CHANGER DE CAP

Nous vous proposons de revoir le film« Fin du Moi, début du Nous », film militant réalisé par Jean-Claude Allard, photographe professionnel. Mis à la disposition de ceux qui souhaitent pour introduire un débat, il raconte 3 mois d’occupation du rond-point d’Alby sur Chéran, en Haute-Savoie avec l’objectif de favoriser les convergences et de lutter contre la désinformation des médias.

Voici le lien pour voir la bande annonce https://youtu.be/ZFVWXYXgtd4 et pour télécharger gratuitement le film en MP4, avec un dossier de presse : https://we.tl/t-sTlScrzbYE (N.B. le mot de passe est jcafindumoi) ( lire la suite ... )

Efficacité : plutôt la diversité des tactiques que la seule « non-violence »

Article REPORTERRE / Jonas Lum

La non-violence, «<small class="fine"> </small>une résistance molle<small class="fine"> </small>» qui ne provoque pas de changement profond

Dans « Comment la non-violence protège l’État », Peter Gelderloos tacle la non-violence, qui mettrait en danger les militants plus offensifs en en faisant des cibles de choix pour la répression. Il plaide pour « une diversité des tactiques » dans les luttes.

Peut-on résister à un système aussi violent que le capitalisme par la non-violence ? Non, répond l’activiste libertaire Peter Gelderloos. Dans son livre Comment la non-violence protège l’État ?, il explique pourquoi la non-violence seule ne permet pas (et n’a jamais permis) de provoquer des changements profonds dans la société et ne fait qu’asseoir les privilèges de celles et ceux qui participent à ces mouvements. ( lire la suite ... )

La CGT a bloqué l’accès à l’usine Blédina de Brive ce lundi 13 janvier

Réforme des retraites 

Publié le 13/01/2020 à 11h39

La CGT a bloqué l'accès à l'usine Blédina de Brive ce lundi 13 janvier 

Le blocage de l’usine Blédina de Brive, ce 13 janvier 2020. © Frédéric LHERPINIERE

Une cinquantaine de manifestants CGT ont bloqué l’accès à l’usine Blédina, à Brive (Corrèze) ce lundi 13 janvier. Ils continuent à réclamer le retrait pur et simple de la réforme des retraites. 

Dans le cadre du mouvement social contre la réforme des retraites, une cinquantaine de syndicalistes de l’Union locale de la CGT et quelques Gilets jaunes ont bloqué ce lundi 13 janvier, dès 4 heures du matin  l’accès à l’usine Blédina à Brive. ( lire la suite ... )

VIOLENCES POLICIÈRES – CASTANER TENTE UN PETIT RAPPEL À L’ORDRE

VIOLENCES POLICIÈRES – CASTANER TENTE UN PETIT RAPPEL À L’ORDRE EN RÉACTIVANT LE MYTHE DE LA BONNE POLICE RÉPUBLICAINE

Alors que même le journal Le Monde vient de pointer les violences policières dans un édito récent, il fallait bien communiquer un petit peu en essayant d’apporter un petit supplément d’âme à la police française pour continuer à occulter ce que de plus en plus de monde découvre jour après jour. Il y a un problème avec la police française, mieux, elle est un problème. Ce problème ne réside pas dans le fait qu’il y a de nombreux pervers dans ses rangs. Ce problème ne relève pas d’une exception. La police est un problème parce que le gouvernement lui a laissé toute latitude tellement il avait besoin d’elle pour tenir. Et petit à petit la police s’autonomise et assume de plus en plus clairement son devenir fasciste. ( lire la suite ... )