A qui profite le crime …

Actualisation au 21 mars 2020 : il est désormais bien avéré que le seul médicament efficace contre le coronavirus est la chloroquine (en médecine classique s’entend) Or vous le savez peut être déjà, la ministre de la santé l’a purement et simplement classé comme substance dangereuse le 15 janvier dernier (voir l’arrêté), bien avant la déclaration de guerre de l’oligarchie en place … et après on dira que tout cela est totalement fortuit ! … il est temps d’avoir des informations sérieuses, crédibles et convainquantes : ( lire la suite ... )

La grève s’est pas fini …

Ne manquez pas le UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE – #KOLLEKTHON, ce soir lundi 17 février en ce moment sur Le Média :

Pour soutenir les grévistes en lutte contre la réforme des retraites et son monde, rendez-vous ce soir pour un direct organisé par une grande coalition de médias non alignés : Le Média, Sud Radio, Basta !, Le Vent se Lève, Radio Parleur, Le Monde Moderne et regards.

Gazette de la Modération #2: la terre brûle et la rue gronde

unnamed
Voici le deuxième numéro du nouveau rendez-vous de la modération ! Dans cette gazette mensuelle, retrouvez un condensé des avis postés sur le site, selon les sujets les plus commentés : débat sur la fin du monde et luttes sociales passionnées

Un article très documenté… et beaucoup d’humour, décalé diront certain.e.s, indispensable diront d’autres … pourtant on a sacrément besoin de se détendre, sans pour autant perdre de vue l’essentiel :

 © André Ballarin, Gibuxxx et Gabas

ou encore celle-ci, L’âge pivot enfin expliqué :

 © Olala

L’heure a sonné de l’offensive pour intimider, dissuader et régler ses comptes

D’actions pour revendiquer en actions contre la répression, les organisations contestataires doivent faire face à une offensive répressive d’ampleur en utilisant Police et Justice pour casser la dynamique revendicative qui dure et trouve de nouvelles formes d’expression. Le Pouvoir tente de limiter l’action syndicale à une vocifération inconséquente et d’exercer un chantage sur les personnes.

Lire l’article sur médiapart

«Je pense que le gouvernement a peur de ce que représentent les Gilets jaunes»

Un plaidoyer pour les gilets jaunes, avec beaucoup de sincérité (peu importe que ces propos viennent d’une personne encartée dans tel ou tel parti, ce sont les propos ici qui nous importent, et cette sincérité est touchante); et même s’il ne suffit pas d’en rester là, ce témoignange pour ce 64 ème samedi de gilets jaunes n’en reste pas moins émouvant.

Police partout, retraites nulle part

Après 2 mois de grève, la rue ne se vide pas. Ce Mercredi 29 Janvier, la manifestation parisienne s’est déroulée dans le calme, de Place d’Italie aux invalides. Cependant, la police a créé une vaste nasse mobile, donnant ainsi le pas à l’ensemble des manifestants.

Des images plutôt sympas !

Dossier retraite et mobilisation : ne rien lâcher surtout, et surtout pas maintenant !…

Depuis le 5 décembre, la grève se poursuit plus que jamais : la mutation de la mobilisation qui s’étend des lycéens jusqu’à l’armée, la plupart des corps de métiers qui rentrent dans la danse : après la notification du Conseil d’Etat retoquant le projet du gouvernement , celui-ci va avoir de plus en plus de mal à passer en force. Quelques points de repères :

En dépit de l’aveuglement et de la surdité du gouvernement qui (a peur) et veut essayer de passer en force sa contre réforme via multe ordonnances, (et en dépit du conseil d’Etat qui vient de critiquer sévèrement le projet de retraites), ce n’est qu’un début, une avancée vers la victoire de la mobilisation de plus en plus générale, on peut vraiment parler de durcissement de la grève, notamment via la diversité des actions, – comme cette pétition pour la destitution du gouvernement, ou tel que vous l’entendrez dans les dernières éditions de « Marche ou grève » : EDF-GDF, les avocats (tous les barreaux mobilisés), les enseignants, (Henri IV et Louis Le Grand en grève reconductible !), les étudiants, les dockers, les médecins, journalistes, les fonctionnaires de la territoriale, les travailleur.e.s du numérique, les artistes auteurs, les cheminots, RATP, les chercheur.e.s, laboratoires de recheche, les agriculteurs, les intermittant.e.s du spectacle, Radio France, les femmes de ménages de l’hotellerie, les égouttiers, et même l’armée qui désapprouve officiellement le projet de (contre) réforme ! (oui, oui vous avez bien lu, lisez l’article) et tant d’autres, la liste n’est pas exhaustive, et le privé commence à s’y mettre ( voir ci dessous), etc . Vous avez dit, ça s’essoufle ? ( lire la suite ... )

Mai maintenant

Un bel article sur l’esprit de mai (68) en décembre :

Mai, le joli mai en barque sur la colère des peuples. L’éternel esprit de mai a soufflé sur les frimas de décembre et fait éclore en janvier les fleurs de la révolte. Des fleurs de contre-feu.

 © formesdesluttes.org

… Les populations diverses manifestent ensemble, malgré les intimidations musclées de la police qui encage les cortèges par de multiples rangées de robots caparaçonnés, casqués, prêts à dégainer le tonfa et la lacrymo puisque le pouvoir les a achetés pour ça. Sur les pavés, ambiance de colère mais de fête : dynamisme collectif, solidarité dans la lutte. Aux fenêtres des immeubles, on applaudit, on épingle des messages de soutien. Sur les échafaudages, les travailleurs s’arrêtent le temps que passe le long ruban bruyant, c’est-à-dire pendant des heures. D’en bas on appelle chacun et chacune à rejoindre les manifestants. Lire l’intégralité de l’article ( lire la suite ... )