LETTRE de Charlélie COUTURE à MACRON: « NOUS sommes en guerre, oui !

NOUS sommes en guerre, oui ! NOUS, les non-essentiels, NOUS, les inutiles, NOUS, les riens, NOUS, les Lumières plongées dans l’ombre, NOUS, les Gens de l’Esprit et de la Culture, NOUS, les restaurateurs, ceux des plaisirs de la bouche et du plaisir tout court, Oui, NOUS sommes en guerre, NOUS, les personnels et techniciens du spectacle, ceux des théâtres et des cinémas, NOUS, les Acteurs et les Comédiens mis aux arrêts forcés, NOUS, les Musiciens, NOUS tous que vous considérez comme des paresseux mais ne rêvons que de travailler, Et tous ceux de la nuit, ce monde qui vit la nuit, cette nuit NOIRE que vous associez au Mal, cette peur médiévale qui accompagne la nuit quand le Diable revient, ce Mal qui grandit quand le soleil s’est couché, -désormais après 20 h-, ce Mal viral dont la définition change au gré de vos humeurs, cette menace invisible d’abord définie comme létale, mais dont la dangerosité s’estime désormais en termes de « cas », (d’où la suggestion de recourir à des tests massifs afin d’obtenir des grands nombres impressionnants), dans l’intention de soumettre à se faire faire vacciner dans l’urgence une opinion publique de plus en plus sceptique, malgré la pression permanente des médias, elles-mêmes sous surveillance. ( lire la suite ... )

Le gouvernement donne le moyen de faire taire les médecins

Passé juste avant la fête de Noël, un décret du gouvernement réforme le Code de déontologie des médecins. Le but? Imposer à ces professionnels de santé de ne communiquer que des données scientifiques «confirmées». Un texte qui fait craindre que le Conseil national de l’Ordre des médecins ne finisse par censurer certaines informations ou hypothèses.

L’annonce est passée inaperçue. Le 31 décembre, maître Thomas Benages déposait un recours devant le Conseil d’État. En cause, le décret du 22 décembre 2020 pris par le gouvernement qui modifie le Code de déontologie des médecins à propos de leurs règles de communication professionnelle. Une «atteinte à la liberté d’expression» selon l’avocat. Tout particulièrement en cette période d’épidémie, où les médecins sont régulièrement sollicités. Les modifications introduites dans le texte risqueraient de nuire aux «actions d’information du public à caractère scientifique». ( lire la suite ... )

Wikileaks met tous ses contenus US en ligne

Urgent Urgent Urgent …..

WikiLeaks vient de déposer tous leurs fichiers en ligne.

Tout,
des e-mails d’Hillary Clinton,
de McCain coupable,
de la fusillade à Vegas par un tireur d’élite du FBI,
de la lettre de Steve Jobs pour le VIH, des pédopodistes,
de l’Afghanistan,
de la Syrie,
de l’Iran,
de Bilderberg,
des agents de la CIA arrêtés pour viol,
Pandémie OMS.

Bonne fouille!
Lisez-le et transmettez-le à …..

https: //file.wikileaks.org/file/ …

Voici les e-mails de Clinton: https://file.wikileaks.org/file/clinton-emails/ ( lire la suite ... )

Tout 2021 en confinement ?

Merci de regarder ce qui se passe chez nous : l’info du jour en
France c’est ceci :
« A défaut d’inscrire tout de suite dans la loi «un régime pérenne de
gestion des urgences sanitaires», le gouvernement prévoit de prolonger
un état d’urgence sanitaire strict jusqu’au 1er juin et un régime
transitoire jusqu’au 31 décembre 2021. »

Source Libération ici () Des réactions ici (*)

L’ETAT d’URGENCE SAINTAIRE c’est quoi ?
C’est les pleins pouvoirs au président.
Les députés ne sont plus que des éléments de décor. ( lire la suite ... )

Fichage politique, syndical, religieux : ok en France !!

Le conseil d’état a estimé que ça n’était pas attentatoire aux libertés de ficher les français en fonction de leur droit de s’inscrire dans un parti politique, une religion, un syndicat … quand cela se lie à une notion de sécurité publique.

De même les propos et identifiants utilisés sur internet pourront maintenant faire partie du fichage.

Article original

Article LA QUADRATURE DU NET

(…)

Deux évolutions semblent officialiser une pratique (jusqu’alors illégale) qui commençait à apparaître dans le rapport de 2018 précité : « certaines notes se bornent à faire état de faits collectifs, notamment pour les phénomènes de bande ou les manifestations, avec une tendance à inclure dans le traitement toutes les personnes contrôlées ou interpellées alors qu’il n’est fait état dans la note d’aucun fait personnel qui leur est reproché ». C’est ainsi l’ensemble des participants (« ayant entretenu une relation directe et non fortuite ») à une manifestation (« groupement » considéré comme dangereux) qui pourraient se voir attribuer une fiche particulièrement détaillée sur la base d’informations obtenues par la police sur le terrain (vidéo captées par drones et caméra mobile, par exemple) ou sur les réseaux sociaux. ( lire la suite ... )

Manifestations contre loi sécurité globale [Périgueux]

Le gouvernement instaure un véritable État policier :
Le projet de loi « Sécurité globale » permet l’utilisation d’un arsenal de drones et de caméras piétons pour une surveillance étendue et particulièrement intrusive.

Le projet de loi « Sécurité globale » renforce les pouvoirs de la police municipale et des agences de sécurité privées, entrave la liberté d’information dans les manifestations…

Le Schéma national du maintien de l’ordre en vigueur dicte aux forces de l’ordre d’encercler les manifestants, de les arrêter arbitrairement et de les livrer à une justice sommaire, d’encadrer le travail des journalistes… ( lire la suite ... )

Agissements policiers à Calais

Grande-Synthe, France, 29 décembre 2020.
Nous sommes entre Noël et la nouvelle année. Il fait trois degrés dehors, il pleut, le sol est sous l’eau, spongieux.
Il est 8H30 quand des dizaines de policiers arrivent dans ce bois où dorment sous des tentes une centaine d’exilés. Parmi eux, quelques enfants les pieds trempés.
Et la police n’est pas seule, elle est accompagnée d’une équipe de nettoyage.
Cagoule deux trous sur la tête et couteaux à la main, leur mission est de lacérer à grands coups de lames les tentes des réfugiés. Les policiers, juste avant, les font sortir de ces abris de fortune. Si certains seront relogés pour quelques nuits, la majorité reste chassée, poussée à aller un peu plus loin.
Sans tentes.
Sans duvets.
Sans couettes. ( lire la suite ... )

Macron est-il un agent des USA ?

Le titre est racoleur …
. Néanmoins d’après ce que nous avons pu voir dans l’ascension fulgurante de Macron, de ce qui ressort des recherches universitaires et des analyses dont les références sont en fin d’article, cette analyse tient la route.
Seule une révélation de wikileaks pourrait étayer cette thèse.
A voir d’ici les semaines à venir, donc. Source: https://networkpointzero.wordpress.com/…/macron-cible…/
Avertissement : Cette publication est longue. Ne ratez pas sa lecture car elle vous explique comment Macron a pu arriver, en une dizaine d’années, dans les plus hautes sphères de la République
Comment sa stratégie politique d’alliance gauche-droite et son programme économique néolibéral ont visiblement été décidés ailleurs qu’en France.
Cet article est le fruit de recherches et d’analyses.
Il fait référence à des travaux universitaires dont vous trouverez les indications en bas de page .
Il est quasiment impossible d’écrire aujourd’hui sur la CIA sans se faire traiter de complotiste. Cela arrange beaucoup de gens et particulièrement ceux qui sont visés. Cet article n’est en aucun cas complotiste ou confusioniste. Tout est vérifiable, point par point, y compris la mise en synergie des éléments.
Bonne lecture. ( lire la suite ... )

La propagande gouvernementale est le seul virus massivement dangereux

Argentat le 2 janvier 2021
Bonsoir

Si vous avez un début de symptômes type covid-19, à ce moment-là OUI :
restez chez vous le plus possible, portez un masque, respectez les
gestes barrières.
Si pas de symptômes, il n’y a AUCUNE RAISON VALABLE DE FAIRE ATTENTION.

Voici quelques données qui façonnent ma lecture de ce qu’est vraiment
l’épidémie de covid-19.

  1. Les morts
    Morts toutes causes confondues en 2019 France : 613395
    Morts toutes causes confondues au 8 déc. 2020 France : 617197
    Âge médian des morts attribués au covid France : 84 ans.
    Il n’y a PAS EU d’épidémie grave en France en 2020.
    Voir des explications claires :
  1. Les asymptomatiques ne SONT PAS CONTAGIEUX
    Pas de contamination asymptomatique pour la Covid19: cette nouvelle est
    renforcée par cette étude massive chinoise dans la revue Nature.
    -10 millions de participants
    -300 cas asymptomatiques
    -1174 cas contacts proches
    -Zéro infection.
    https://twitter.com/momotchiii/status/1345138135869612033
  2. Le test PCR ne permet pas de savoir si vous êtes malade
    Extrait de la 2è lettre de Frédéric Vidal :
    « Son inventeur, Karry Mullis, l’expliquait déjà en 1997, n’en déplaise
    au journal Le Monde à qui ça semble avoir échappé lorsqu’il a affirmé
    que cette information était un fake, mais qui a tout de même fini par
    publier dans une tribune le 7 Novembre 2020 que ce test était « un
    non-sens épidémiologique ». »

DONC : IL N’Y A PAS DE GRAVE EPIDEMIE

sauf l’épidémie médiatique, c-a-d la propagande monstrueusement intense
qui s’abat sur les masses de plus en plus désorientées par les
informations contradictoires qui arrivent de tous les côtés. ( lire la suite ... )

EHPAD : sans vaccin, pas d’accès aux temps et espaces publics

Voilà ce qu’il est entrain de se passer,
EHPAD, vaccination pas obligatoire? Pas vraiment :
Ils ont demandé son consentement à ma mère de 90 ans,
et elle a refusé. Ils lui ont signifié qu’alors interdictions:
De se rendre au réfectoire commun, ni aux animations communes
De se promener dans les couloirs
D’avoir tout contact avec les autres résidents même avec les gestes barrières.
Mais dans leur grand bonté ils lui reposeront la question en fin de semaine pour lui laisser le temps de réfléchir et ma mère
m’a dit qu’elle acceptera la vaccination à contre coeur pour ne pas être La Pestiférée à l’insu de son plein gré.
Elle est pas belle, la fin de vie?
Source vérifiée ! ( lire la suite ... )

Le QG des gilets jaunes de Carcassonne encore vandalisé !

Pour la nième fois (6, 7, 8 ?) et bien sûr nuitamment, un ou des courageux anonymes ont tenté de détruire, en vain, le siège des gilets jaunes de « Carcassonne en colère », rond-point de Charlemagne, à Carcassonne …
Contrairement à ce que pensent et écrivent ces tristes personnages – bien évidemment sous pseudo – sur les réseaux dits sociaux, cet endroit n’est pas un lieu de débauche et de perdition où alcools et drogue coulent à flots, où se trament et se fomentent on ne sait quels complots ou révolution, mais un lieu de rencontre et d’abri où chacune et chacun peut partager ses craintes et ses espoirs en buvant un gobelet de café.
Le QG comme tous l’appellent, est un lieu convivial construit de toutes pièces et entretenu, trop souvent réparé en fait, par les gilets jaunes où se côtoient les militants pour une société plus juste et plus équitable, d’autres qui n’acceptent plus un monde qui va à vau-l’eau, d’autres encore que la société et le chômage ont laissés (jetés !) au bord du chemin, d’autres enfin qui retrouvent en ce lieu un peu de la chaleur humaine qu’ils ne trouvent plus à leur domicile ou dans leur quartier.
Au QG, le chômeur côtoie l’électricien ou le cuisinier, le viticulteur ou le professeur, le jeune précaire discute avec le maçon ou la secrétaire, le retraité refait le monde avec l’écologiste, l’infirmière et le sans papier, le militant syndical échange avec la jeune serveuse et le gendarme en retraite.
Au QG, la parole est libre, pas de dispute, pas de cris, pas un mot plus haut que l’autre.
Au QG, on discute, on échange, on conteste, mais on respecte l’autre, celui qui ne comprend pas, celui qui ne veut pas comprendre comme celui qui pense autrement…
Au QG, chacun apporte au groupe ce qu’il est, ce qu’il a, ou ce qu’il peut, y compris sur le plan matériel, un gâteau ou des crêpes « maison », une bouteille, quelques fruits ou légumes du jardin, un paquet de gâteaux secs ou quelques friandises à partager…
Au QG, comme dans l’action, les consignes sont claires et partagées par tous les gilets jaunes : dans les actions engagées, les manifestations, pas de violences, pas de gestes répréhensibles !
Au QG, les gilets jaunes sont chez eux, en toute légalité : Le terrain appartient au département de l’Aude et le président du Conseil Départemental a donné son accord pour leur installation… ( lire la suite ... )

Le principal but de la vaccination : traçage complet des individus

Le principal but de la vaccination est de parvenir à une normalisation du port d’identité numérique par chaque citoyen. Il sera en effet permis que le contrôle de ses droits d’accès à différents lieux (restaurants, boutiques, gares etc.) se fasse de manière automatique, ce qui ouvrira un immense marché, celui des objets connectés, tellement savoureux qu’il est capable de transformer des informaticiens en virologues.
Cela permettra également l’introduction d’une monnaie numérique déjà préparée par la suppression progressive de l’argent liquide.
Il y a deux cas à considérer :
– Port d’identité numérique non intimement liée au corps : mobile, bracelet, montre, sac à main…
– Port d’identité numérique intimement liée au corps : bague, puce sous la peau, identification génique…
Dans le second cas il sera impossible, sauf opération chirurgicale, de se débarrasser de son identité.
Dans un premier temps, seul le premier cas est à considérer sérieusement. Ce n’est que lorsque l’usage d’une identité numérique sera normalisé par l’habitude (de vivre autrement) que le second cas s’imposera naturellement pour renforcer la sécurité de l’usage.
Aujourd’hui, ce port d’identité numérique est déjà réalisé via nos mobiles, mais aucun usage n’en est fait, sauf marginal comme dans le cas de l’application TousAntiCovid. Tout le monde a le droit d’entrer dans n’importe quelle boutique et de voyager sans être obligé d’avoir un portable. D’autre part, le traçage des déplacements permis par un mobile est très grossier, sa précision étant comprise entre 1 et 10 mètres. On peut considérer que pour l’instant, avoir un portable est inoffensif.
Tout cela pourrait changer avec le contrôle vaccinal automatisé et la généralisation des objets connectés via la 5G et même dès la 4G. En particulier le traçage ne serait plus réalisé par GPS, mais par analyse et triangulation de signaux via les objets alentours et sera à terme 100 à 1000 fois plus précis, à mesure que la technologie évoluera.
Le port non lié au corps d’identité numérique, dans un environnement peuplé d’objets connectés (maisons, voitures, routes, villes…) permettrait les recueils de données suivants par une I.A. :
– Vérification d’autorisation d’accès pour les vaccinés
– Contrôle de vitesse et stationnement (voiture connectée)
– Identification de toutes sortes d’infractions à la conduite
– Identification des personnes avec qui l’on déjeune
– Mémorisation de tous les déplacements
– Calcul de temps de travail ou temps de présence…
– Détection de déplacement inhabituel…
– Etc
Il convient de préciser qu’aucune loi ne pourrait empêcher l’implémentation des algorithmes correspondants, mais seulement en interdire l’usage.
Toutefois, il serait extrêmement difficile de détecter qu’un tel usage n’est pas effectué. Seule son exploitation pourrait être rendue visible, mais cela laisse une grande place à une exploitation inavouée, par exemple par une société d’assurance où le calcul des droits est déjà réalisé de façon informatique.
Considérons maintenant le deuxième cas, et allongeons la liste précédente :
– Maison intelligente (interactions, commandes, dialogues…)
– Analyse d’activités privées (dormir, lire, faire l’amour…)
– Surveillance de l’activité des enfants
– Analyse des interactions familiales
– Analyse de situation (repos, activité, chute…)
– Analyse de comportement (geste brusque, activité sportive…)
– Détection et mémorisation des habitudes
– Etc
J’en oublie certainement, sachant qu’il est difficile d’imaginer d’avance tout ce que la quatrième révolution industrielle pourrait nous inventer. Je ne parle ici que d’un transhumanisme très doux, presque acceptable, sans faire référence à quoi que ce soit d’intrusif comme une puce dans le cerveau, des nanorobots dans nos veines ou une vision artificielle et connectée. Mais il va de soi que l’acceptation de ces technologies intrusives est conditionnée à l’acceptation de l’usage d’identité numérique.
La question de savoir si nous allons effectivement rentrer dans ce nouveau monde, ou pas, va donc dépendre du niveau d’acceptation du vaccin.
Il est en effet peu probable que l’on oblige chaque citoyen à porter une identité numérique lors de ses déplacements si 50% de la population n’est pas vaccinée, car on ne va pas limiter à ce point la liberté de circulation. Par contre, si seulement 5% de la population n’est pas vaccinée, il est fort probable qu’on entrera dans ce nouveau monde.
La réalité sera évidemment bien plus complexe que cette simplification binaire, qui n’a d’autre but que d’éveiller aux véritables enjeux.
Donc, je le répète, nous ne sommes pas confrontés à un problème sanitaire avec le virus. Ce problème-là est peanuts à coté du choix de société qui se trouve devant nous, qu’une politique de gouvernance mondiale semble avoir déjà fait à notre place.
Mais je le répète une fois de plus, mon avis est qu’on n’entrera pas dans ce nouveau monde.
Philippe Guillemant, le 24 novembre 2020 ( lire la suite ... )