appel à manifester à Périgueux

Facebooktwittermail

On ne lâche rien!!! et on reprend de plus belle.

Ci-dessous l’appel à manifester à Périgueux (libres penseurs soutenus par la Ligue des droits de l’homme)
samedi 28 novembre à 10h
devant l’arbre de la Liberté,
place André Maurois.
Juste une info importante concernant Femmes solidaires :
Samedi dernier le préfet a refusé à Femmes solidaires leur droit à manifester à travers une action flash qu’elles avaient prévue place de la Clautre. Elles ont malgré tout organisé cette action sur les marches du Palais de justice et ce matin une des responsables a été convoquée au commissariat…

Merci de partager pour amplifier le rassemblement
Belle journée

Bonjour,

Le groupe Fred Zeller de la Libre Pensée Dordogne porte à votre connaissance ce communiqué de presse annonçant l’organisation d’un rassemblement contre la loi de sécurité globale, samedi 28 novembre à 10h, devant l’arbre de la liberté à Périgueux.

Une déclaration a été transmise à la préfecture

le groupe Fred Zeller de la Libre Pensée

salutations républicaines et laïques

l’attestation dérogatoire à télécharger ci-dessous

le groupe Fred Zeller – COMMUNIQUE DE PRESSE

A l’initiative de LA LIBRE PENSEE de DORDOGNE groupe Fred Zeller

avec le soutien de la LIGUE des DROITS DE l’HOMME

« Aux ORGANISATIONS et ASSOCIATIONS DEMOCRATIQUES et

et SYNDICALES de Dordogne

pour la défense des libertés démocratiques
Tous au rassemblement SAMEDI 28 NOVEMBRE 2020

à 10 heures devant l’Arbre de la Liberté, place Maurois à Périgueux

contre la loi de “Sécurité globale” ! »

Samedi dernier, nous étions 300, devant l’arbre de la liberté à Périgueux,
à l’appel de nombreuses organisations et associations, unies contre le projet de loi de “sécurité globale”.

L’acharnement à faire adopter la loi de “Sécurité globale”, sans modification notable, l’expulsion violente des réfugiés,
place de la République à Paris, et, localement, les mesures répressives contre des associations démocratiques,
comme l’interdiction faite par le préfet de Dordogne à
Femmes Solidaires de jouer une chorégraphie
sur le marché de Périgueux, samedi dernier 21 novembre,

confirment le caractère répressif et dangereux du gouvernement Macron-Castex-Darmanin.

Le préfet de Dordogne prétexte, entre autres, du caractère « non revendicatif » de l’initiative prise par Femmes Solidaires contre les violences faites aux femmes.

Mettre fin aux violences contre elles,

Sont-elles

 » une exigence non essentielle » ?

Pour la Libre Pensée, il faut amplifier la mobilisation, ne rien lâcher !

c’est ce qui conduit le groupe Fred Zeller à s’adresser à toutes

les organisations et associations démocratiques, syndicales,

pour ensemble défendre les libertés démocratiques

et proposer ce rassemblement

contact@lpdordogne.fr

05 53 08 28 03

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.