L’éduc pop est dans la rue par Franck Lepage 14 – NOUS SOMMES LES BANDES RÉFLÉCHISSANTES

64 universitaires, 0 intellectuel : Coupure entre la France des fins de mois qui commencent dès le 11 du mois, et des « élites »complètement à côté de la plaque, la cérémonie de grand oral entre un Macron au summum de sa jouissance et 64 universitaires venus lui servir la soupe sans jamais le mettre en danger. zéro question critique, zéro pensée critique, zéro vrai sujet, ceux des ronds points et de l’insurrection depuis quatre mois…. 64 universitaires, et zéro intellectuel.

Il fallait les voir remercier, l’oeil humide d’avoir été invités à s’exprimer 4 minutes, il fallait entendre leur péroraisons délicieusement abstraites sur les « inégalité », qui pour eux ne sont qu’un concept philosophique, il fallait apprendre d’eux que « ce que nous traversons est une crise d’historicité » (SIC), celle « d’un horizon d’attente qui ne se rabat pas sur l’expérimentation » (re-SIC), il fallait découvrir avec eux que l’urgence aujourd’hui n’est pas l’augmentation de salaires ou de sauver les services publics, mais est celle « d’un grand récit dans lequel l’individu ne serait pas un solipsisme » (re re re re SIC) parce que nous serions « des individus expulsés de l’histoire… » . Délicieuse audace de ce petit marquis qui propose de faire de la « giletjaunologie »…la cour pouffe ! Le pompom à cette universitaire qui parlera « d’anomie sociale » alors que la france est dans la rue et fout le feu à la banque de France et au Fouquet’s…Anomie sociale ???????? Journal de louis XVI à la date du 14 juillet 1789 : « Rien » !

Ce n’est pas le diplôme qui fait l’intellectuel, c’est sa prise de position publique aux côtés du peuple et contre le pouvoir !

C’est en 1995 que Pierre Bourdieu est passé du statut d’universitaire à celui d’intellectuel quand ils s’est engagé aux côtés des grévistes, se faisant désavouer par la communauté universitaire précisément parce qu’il était devenu un intellectuel. . Et Sartre avant lui. Joli tour de passe-passe des média qui annoncent que Macron allait rencontrer des intellectuels !?! Absolument pas : faire croire que l’on rencontrait des intellectuels quand on ne rencontrait que des universitaires, c’est à dire des marquis se gardant bien de la moinde faute critique, là était l’opération de communication de l’élève Macron ! Des intellectuels critiques, on en trouve aujourd’hui, de Lordon à Badiou en passant par Friot, Todd ou Onfray, Pinçon-Charlot, Linhart , Delphy ou Kergoat, ce sont tous ceux que l’on trouve sur internet et qui ne se seraient jamais commis à venir jouer aux petits marquis poudrés pour servir au roi sur un plateau des martinets pour leur donner la fessée, car c’est bien ce qui s’est passé : le rituel était de permettre In Fine à ce guignol de leur faire la leçon, de leur expliquer la vie en leur disant qu’il savait déjà tout cela et ne changerait rien.

Magnifique humiliation en direct de 64 larbins.

Pas une seconde de mise en difficulté du roi. Pas une insolence, pas une colère, pas une critique, pas une seule question politique, pas de sortie du capitalisme, pas d’augmentation des salaires, rien sur le fascisme de la banque centrale européenne, rien, rien, rien…déséspérément rien : les vrais intellectuels aujourd’hui sont dans la rue et sur les ronds points. Nous sommes les bandes réfléchissantes ! (slogan vu sur le rond-point de Rostrenen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.